Usages & attitudes vis-à-vis des applications mobiles

Paris, le 4 mars 2014 – Début 2014, Harris Interactive a souhaité mesurer l’évolution de certaines données d’usages et attitudes des smartphonautes1 initialement mesurées fin 2012 et présentées lors d’un Café Digital.

Quelles sont les grandes évolutions constatées ?

  • Début 2014, le profil-type des smartphonautes reste plus masculin, CSP+ et ancré en région parisienne que celui des internautes mais a tendance à vieillir.
  • En termes de systèmes d’exploitation, Android a poursuivit sa croissance en gagnant encore 10 points de part de marché parmi les OS des smartphonautes pour représenter aujourd’hui 60% au détriment notamment d’iOS qui a perdu 4 points et représente 29%. A noter également, la progression de Windows Phone qui représente désormais 8% de part de marché !
  • Le nombre moyen d’applications installées sur les mobiles des smartphonautes n’a quant à lui pas bougé, demeurant à 35 et jusqu’à 55 sur les iPhones.
  • Mais l’enjeu majeur de toute application, après son installation, demeure sa capacité à prolonger son cycle de vie en parvenant à créer de la récurrence d’usage : sur 35 applications mobiles installées, 11 restent utilisées toutes les semaines mais ce sont désormais 12 applications (contre 10 fin 2012) qui ne sont jamais utilisées !
  • Quant au dynamisme du marché et à la rotation des applications installées, ils sont naturellement moins importants qu’au début du fait d’une plus grande maturité.
    Début 2014, nous n’avons ainsi plus que 15% des smartphonautes (contre 22% fin 2012) qui installent encore au moins une nouvelle application toutes les semaines mais encore près d’1/3 qui consultent un magasin d’applications au moins une fois par semaine (contre 37% fin 2012) et 41% qui désinstallent des applications au moins une fois par mois (contre 44% fin 2012). Ce marché conserve donc une belle dynamique avec par ailleurs encore 6 applications en moyenne téléchargées par les smartphonautes au cours des 3 derniers mois (contre 9 fin 2012).
  • Enfin, géolocalisation et notifications push restent, début 2014, des fonctionnalités bien acceptées des smartphonautes : 29% autorisent régulièrement les applications qu’ils installent à utiliser leurs données de localisation (contre 27% fin 2012) et 20% à leur envoyer des notifications push (contre 24% fin 2012) !

 

1Smartphonautes : internautes personnellement connectés à internet depuis un smartphone au cours des 30 derniers jours

Share