Rétrospective des évènements marquants en 2012

Retrospective des évènements marquants en 2012

 

Tout au long de l’année 2012, Harris Interactive a réalisé une enquête barométrique interrogeant les Français sur ce qu’ils retenaient de l’actualité1, tout en cherchant à connaître leurs réactions à ces différents sujets2. Cette démarche a été initialement développée par Harris Interactive en interne, afin de préciser notre connaissance de l’opinion. En complément des méthodologies que nous mettions déjà en place (enquêtes quantitatives, enquêtes qualitatives, analyse du web social…), nous avons souhaité disposer d’une expression la plus spontanée possible de la part d’un échantillon représentatif de la population française. Plus précisément, cette interrogation barométrique répondait à plusieurs objectifs :

  • Mettre au jour ce que les Français retiennent de l’actualité, pour identifier ce qui les marque et, en creux, ce qui les marque moins ;
  • Identifier la manière dont ils peuvent s’approprier cette actualité, en les poussant à la restituer avec leurs propres mots ;
  • Mesurer, mais également comprendre la structuration des jugements, afin d’être en mesure de suivre, expliquer et donner du sens aux évolutions.

 

Ces enquêtes barométriques s’inscrivent dans une démarche profondément empirique : il s’agit d’analyser ce que l’on voit émerger spontanément, sans chercher à aborder un sujet spécifique prédéfini – du moins dans un premier temps.

 

En ce début 2013, nous pouvons donc porter un regard rétrospectif sur l’année écoulée : comment l’actualité de l’année 2012 a-t-elle été perçue par les Français ?

Quel type d’actualité marque le plus les Français ?

Avec vingt-six enquêtes réalisées auprès d’échantillons représentatifs de Français tout au long de l’année, ce dispositif barométrique permet d’identifier tous les éléments d’actualité qui ont retenu l’attention des Français à un moment donné. Plus précisément, si l’on cumule les évocations spontanées des Français sur l’ensemble des vingt-six vagues de 2012, le nuage de mots ainsi créé met en évidence les sujets les plus cités de façon durable.

 

bilan2012_1

 

Ces éléments d’actualité présentent certains points communs. Tout du moins, la grande majorité des sujets cités massivement par les Français relevaient soit de la vie politique française, soit de l’actualité internationale, soit de faits divers fortement médiatisés.

  • Des sujets liés à la vie politique française : l’année 2012 a vu l’achèvement d’une séquence électorale particulièrement dense, avec l’élection présidentielle en avril-mai puis les élections législatives en juin, avant l’entrée en fonction du nouveau gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Pendant le premier semestre, la vie politique française a constitué la principale actualité que les Français ont identifiée comme marquante. Notons que cette actualité politique a continué à interpeller les Français au second semestre, notamment en novembre, au moment de l’élection contestée à la présidence de l’UMP.
  • Des sujets liés à l’actualité forte d’autres pays du monde : en 2012, de nombreux Français ont cité spontanément des sujets internationaux comme des éléments marquants de l’actualité. Ce regard vers l’international a pu être porté pour un événement ponctuel, comme le tremblement de terre en Italie en mai ou l’élection présidentielle américaine en novembre, mais il s’est également inscrit dans la durée : de janvier à décembre 2012, une proportion significative de Français ont cité spontanément les troubles politiques en Syrie, ce sujet constituant même l’un des principaux sujets évoqués pour les mois de février, juillet et août.
  • Des sujets assimilables à des faits divers : tout au long de l’année, les sujets d’actualité ayant marqué par les Français comprenaient des faits divers, n’impliquant qu’un nombre réduit de personnes pour des conséquences en apparence limitées à l’échelle de la société. Si ces faits divers ont cristallisé l’attention des Français, cela s’expliquait pour partie par leur caractère intrinsèquement saisissant (décès inattendu de personnalités célèbres, mystère de la tuerie de Chevaline, inéluctabilité du tremblement de terre en Italie), ou parce qu’ils pouvaient apparaître comme révélateurs de tendances sociétales plus profondes : les caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo pouvaient être l’occasion d’un débat sur la liberté d’expression et/ou l’islam, la tuerie de Newton était associée à la culture des armes aux États-Unis, le choix de Gérard Depardieu de partir vivre en Belgique était perçu comme révélateur du comportement de nombreuses personnes aisées3.

 

Focus sur deux sujets qui ont structuré l’actualité de 2012 selon les Français

 

Plus précisément, tout au long de l’année 2012, deux sujets se sont maintenus comme des éléments d’actualité durablement marquants aux yeux des Français : l’élection présidentielle française, et les troubles politiques en Syrie.

  • L’élection présidentielle française a constitué un marqueur fort de l’année 2012 aux yeux des Français : pendant les six premiers mois de 2012, elle a constitué un des sujets les plus cités spontanément par les personnes interrogées – devenant même quasi hégémonique au mois de mai. Si les Français évoquaient principalement la « campagne » présidentielle en janvier, ils ont fait de plus en plus référence à l’échéance en elle-même, soit « l’élection », à mesure que celle-ci approchait.
  • Les troubles politiques en Syrie, principalement appréhendés sous l’angle de la répression des manifestations d’opposants par le régime de Bachar Al-Assad, ont été constamment présents dans les évocations spontanées des Français sur l’actualité. Cette évocation a été particulièrement fréquente lors des « creux » relatifs de l’actualité française (juillet-août), mais elle a également été présente à des moments plus chargés, comme au mois de février. La présence continue de la Syrie dans les évocations spontanées des Français montre l’impact que peuvent avoir les événements internationaux sur les esprits, de façon d’autant plus prononcée que la situation en question leur apparaît simple à appréhender, avec un prisme de lecture « manichéen » opposant un régime répressif à une opposition jugée légitime.

 

Quels enseignements tirer de cette interrogation barométrique ?

 

  • Les Français se déclarent spontanément marqués par des sujets qui s’éloignent le plus souvent de leurs préoccupations individuelles ou collectives, dont l’on sait qu’elles concernent principalement l’emploi, la croissance économique et le pouvoir d’achat4 .
  • Ils se montrent ainsi perméables à l’actualité internationale, qui constitue selon eux une composante marquante de l’actualité. Certaines régions du monde semblent néanmoins susciter un intérêt plus marqué que d’autres : si la Syrie et les États-Unis faisaient l’objet d’une attention prolongée, le Mali (avant l’intervention de la France) ou le conflit israélo-palestinien d’une attention plus ponctuelle, la transition au pouvoir en Chine ou les élections au Japon n’ont été que très peu restitués par les personnes interrogées.
  • Enfin, certains enjeux collectifs non associés à des événements marquants n’apparaissent pas, ou très peu : on peut notamment penser ici à l’écologie et la transition énergétique.

 

1Une question ouverte ayant été posée à 26 échantillons représentatifs de 1000 Français à chaque fois. « Quels sont tous les événements, toutes les informations ou tous les sujets qui vous ont marqué dans l’actualité ces derniers jours, que ce soit positivement ou négativement ? »
2« Et quelle est votre opinion sur chacun de ces sujets ? Inscrivez ici la réaction que vous avez eue en entendant cette information, ce à quoi vous avez pensé… »
3Sondage Harris Interactive pour VSD, réalisé en ligne les 17 et 18 décembre 2012 auprès d’un échantillon national représentatif de 1054 personnes : la décision de Gérard Depardieu de partir vivre en Belgique est unanimement identifiée par les Français comme un signe révélateur d’une tendance globale à l’œuvre chez les personnes les plus riches (90% partagent ce constat), et non comme un simple cas isolé (seulement 9%)
4Sondage Harris Interactive pour RTL, réalisé en ligne du 26 au 28 décembre 2012 auprès d’un échantillon national représentatif de 1529 personnes : avec 84% jugeant ce sujet « prioritaire », le chômage est la première priorité attribuée au gouvernement pour l’année 2013, devant le système social (73%), la croissance économique (70%) et le pouvoir d’achat (69%).

 

En savoir plus :

La note détaillée

 

Share

  • 2012
  • Bachar al-Assad
  • Charlie Hebdo
  • Chine
  • écologie
  • élection présidentielle française
  • États-Unis
  • français
  • Gérard Depardieu
  • Japon
  • Jean-Marc Ayrault
  • Mahomet
  • mali
  • Syrie
  • UMP
  • vie politique française