Le réchauffement climatique, la crise iranienne et les élections présidentielles françaises

Une étude Novatris/Harris Interactive pour France 24 et International Herald Tribune

IHT_logoL’opinion des Européens et des Américains

F24_logo

Dans le cadre de l’émission hebdomadaire « Le Talk de Paris » diffusée sur France 24 le vendredi 23 Février 2007 et pour l’International Herald Tribune publié le 23 février 2007, Novatris/Harris Interactive a souhaité connaître l’opinion des citoyens de 6 pays (5 pays européens ainsi que les USA), sur le réchauffement climatique, l’Iran et certains candidats à l’élection présidentielle française.

Ce sondage a été réalisé en ligne du 31 janvier au 12 février 2007 auprès de 6 561 personnes représentatives des populations nationales âgées de 16 ans et plus, sur des critères de sexe, d’âge, de région et de catégories socioprofessionnelles : 1138 Français, 1068 Allemands, 1166 Anglais, 1075 Italiens, 1027 Espagnols et 1087 Américains.

Réchauffement climatique : une responsabilité partagée par tout le monde

Les répondants s’accordent à dire que la responsabilité pour le réchauffement climatique est partagée entre les gouvernements, l’industrie et les gens en général ; 61% des Espagnols le disent, 59% des Américains, 56% des Français, 55% des Anglais, 54% des Allemands et des Italiens.

Après cet item, l’industrie est la plus citée : 27% en Allemagne, 20% en France, 18% en Italie, 16% en Angleterre et 12% aux USA. Seuls les répondants Espagnols citent plus les gouvernements (18%) que l’industrie (11%).

Ces réponses sont en accord avec le consensus sur la notion de « pollueur-payeur » pour l’industrie : 92% des interviewés Français, Italiens et Espagnols, 89% des Allemands, 82% des Américains et 81% des Anglais y sont favorables.

En revanche, 14% des Américains pensent que ni les gouvernements, ni l’industrie ou les gens en général ne sont responsables du réchauffement climatique. 5% des répondants Anglais et Italiens sont du même avis, suivis par 3% des Allemands, 2% des Français et 1% des Espagnols.

Réchauffement climatique : les politiciens n’en font pas suffisamment pour faire face à ce défi, et les gouvernements n’en font pas suffisamment pour informer les personnes

Il y a un accord général sur le fait que les hommes politiques n’en font pas assez pour faire face au défi du réchauffement climatique : 89% des Espagnols sont de cet avis, 87% des Italiens, 86% des Français, 83% des Allemands, 80% des Anglais et 75% des Américains.

De plus, 81% des personnes interrogées en Italie, 78% en France et en Espagne, 75% en Allemagne, 73% aux USA et 69% en Angleterre pensent que le gouvernement de leur pays n’en fait pas assez pour informer les personnes des mesures qu’elles peuvent prendre pour protéger l’environnement.

Pour aider à économiser l’eau, les gens sont prêts à prendre des douches à la place des bains mais pas à se doucher moins souvent

La majorité des répondants dans tous les pays sont prêts à prendre des douches à la place des bains. C’est le cas de 65% des Français, Allemands et Anglais, 53% des Italiens et 49% des Américains. Cependant, même s’ils sont prêts à changer leur façon de se laver, seuls 12% des personnes interrogées en Allemagne, 10% aux USA, 9% en France, 8% en Italie, 7% en Espagne et 5% en Angleterre sont prêts à le faire moins souvent.

L’installation d’une chasse d’eau économique dans les toilettes semble être une action que les répondants sont prêts à faire pour économiser l’eau. En effet, 72% des Espagnols, 66% des Italiens, 64% des Allemands, 61% des Français, 58% des Américains et 55% des Anglais y sont favorables.

Pour les Américains (67%) et les Anglais (65%), fermer le robinet pendant qu’ils se brossent les dents est la première action concrète qu’ils seraient prêts à faire pour aider à économiser l’eau. Elle se classe seconde en Italie (63%) et troisième en France (59%), en Espagne (55%) et en Allemagne (49%).

Voitures à moteur hybride et transports en commun : les actions les plus faisables pour aider à réduire la pollution atmosphérique

Utiliser les transports en commun plutôt que la voiture est le moyen le plus cité par les Espagnols (71%), les Italiens (63%), les Allemands (49%) et les Anglais (45%) pour aider à réduire la pollution atmosphérique. Il vient en second pour les répondants Français (54%) et en troisième pour les Américains (33%). Dans des pays comme l’Espagne (hommes 43% / femmes 79%), la France (hommes 48% / femmes 60%) et l’Allemagne (hommes 43% / femmes 54%), les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’utiliser les transports en commun plutôt que la voiture.

Pour les Français (62%) et les Américains (53%), acheter une voiture à moteur hybride serait la façon la plus faisable qu’ils auraient d’aider à réduire la pollution atmosphérique. Cette action se classe en second en Italie (53%), en Espagne (52%) et en Angleterre (36%), et troisième en Allemagne (39%). Les hommes en Espagne (hommes 59% / femmes 46%) et en Allemagne (hommes 47% / femmes 33%) seraient plus susceptibles que les femmes d’acheter une voiture à moteur hybride.

Les Allemands seraient plus susceptibles d’utiliser le vélo plutôt que la voiture ou les transports en commun (48%) que d’acheter une voiture à moteur hybride.

Pour les Américains (45%) et les Anglais (36%), conduire une voiture plus petite arrive en seconde position. Cette attitude serait plus féminine que masculine dans ces pays : USA (hommes 38% / femmes 51%), Angleterre (hommes 29% / femmes 43%). Cet item est cité par 36% des Allemands, 25% des Français, 20% des Espagnols et 18% des Italiens. Cependant, il est à noter que 21% des Américains et 20% des Anglais ne seraient prêts à faire aucune des actions concrètes proposées pour aider à réduire la pollution atmosphérique, alors que dans les autres pays, 10% des répondants ou moins sont de cet avis.

Un consensus à propos du remplacement des ampoules à incandescence par des ampoules fluorescentes à basse consommation

La plupart des répondants dans tous les pays concernés par l’enquête serait prête à remplacer les ampoules à incandescence par des ampoules fluorescentes à basse consommation pour faire des économies d’énergie : c’est la première action en France (84%), aux USA (82%), en Angleterre (72%), en Espagne (66%) et en Allemagne (59%), et la seconde en Italie (69%).

La première action pour les Italiens (71%), serait de faire installer des panneaux solaires chez eux. Cet item se classe second pour les Espagnols (63%), les Français (51%) et les Allemands (50%), et troisième pour les Anglais (33%) et les Américains (27%).

Aux USA (70%) et en Angleterre (59%), la deuxième action la plus faisable pour économiser de l’énergie serait de baisser le thermostat de 2 degrés en hiver. Cette solution arrive troisième dans les autres pays : Allemagne (46%), Espagne (40%), France (37%) et Italie (36%).

Une solution pour aider à la réduction des déchets : les trier

Les répondants dans tous les pays seraient prêts à trier leurs déchets et les amener à un point de recyclage pour aider à leur réduction : c’est l’item le plus cité en Espagne (85%), en Italie (76%), en Angleterre (65%) et aux USA (58%), et le deuxième le plus cité en France (57%) et en Allemagne (55%).

Il existe aussi un consensus quasi général sur l’utilisation de sacs de courses personnels plutôt que de sacs en plastique, sauf aux USA (38%) : cette solution se classe première en Allemagne (73%) et en France (61%), et seconde en Italie (59%), en Espagne (51%) et en Angleterre (49%). A part en Allemagne, cette solution serait plutôt adoptée par les femmes que par les hommes : France (hommes 55% / femmes 66%), Italie (hommes 52% / femmes 65%), Espagne (hommes 42% / femmes 59%), Angleterre (hommes 44% / femmes 56%) et USA (hommes 29% / femmes 47%).

Pour les Américains (41%), la seconde action la plus faisable serait de boire de l’eau du robinet plutôt que de l’eau en bouteille.

La crise en Iran : d’une gestion diplomatique à des sanctions économiques et commerciales

A part pour les Anglais (39%) et les Américains (27%), la plupart des personnes interrogées sont favorables d’une gestion diplomatique de la crise opposant l’ONU et l’Iran à propos de son refus de cesser la poursuite de son programme d’enrichissement d’uranium : 53% des Allemands sont favorables à une telle solution, 53% des Espagnols, 52% des Italiens et 47% des Français.

Cependant, il est à noter qu’en France, en Angleterre et aux USA, cette proportion est plus faible que dans l’étude menée en décembre 2006 (du 30 novembre au 9 décembre 2006; échantillon de 12 570 personnes : 2 140 Français, 2 135 Allemands, 2 098 Anglais, 2 096 Italiens, 1 998 Espagnols et 2 103 Américains). En effet, les répondants sont passés de la gestion diplomatique à l’utilisation de sanctions économiques et commerciales envers l’Iran.

A présent, imposer des sanctions économiques et commerciales à l’Iran serait la meilleure attitude à adopter pour l’ONU pour 45% des Américains, 41% des Anglais, 40% des Français et des Espagnols, 36% des Allemands et 32% des Italiens.

Enfin, 22% des Américains sont toujours favorables à des frappes militaires contre les installations nucléaires iraniennes.

Ségolène Royal mène la danse à l’étranger

Les répondants Français pensent que Nicolas Sarkozy (36%) serait le candidat à l’élection présidentielle française le plus à même de représenter la France dans le monde. Ségolène Royal se place en seconde position avec 21%, François Bayrou, en troisième position avec 16% et Jean-Marie Le Pen arrive dernier avec 3%. 23% des Français pensent qu’aucun de ces candidats ne serait le plus à même de représenter la France dans le monde.

Pour les Italiens (30%), les Espagnols (25%) et les Allemands (16%), Ségolène Royal serait la meilleure représentante de la France dans le monde, Nicolas Sarkozy obtenant respectivement 7% en Italie, 11% en Espagne et 4% en Allemagne.

Le président du Front National, Jean-Marie Le Pen, obtient plus de citations que Nicolas Sarkozy en Italie, avec 10% contre 7%.

Les répondants Américains (88%) et Anglais (76%) connaissent à peine ces candidats. C’est aussi le cas pour 62% des Allemands, 47% des Espagnols et 43% des Italiens.

En savoir plus :
Le document complet du sondage
Sur www.france24.com : émission présentée Ulysse Gosset dans « Le Talk de Paris ».
Sur www.iht.com : le site Internet de l’International Herald Tribune
La notice relative à ce sondage est disponible auprès de la commission des sondages.

Share

  • Allemagne
  • Allemands
  • Américains
  • culture française
  • Espagnols
  • France
  • FRANCE 24
  • INTERNATIONAL HERALD TRIBUNE
  • Iran
  • Italie
  • Italiens
  • Jean-Marie Le Pen
  • Le Talk de Paris
  • Nicolas Sarkozy
  • onu
  • Réchauffement climatique
  • recyclage
  • ségolène royal
  • société française
  • transports en commun
  • Ulysse Gosset