Réaction des Français aux annonces d’Emmanuel Macron le 31 mars 2021

Enquête Harris Interactive pour LCI

Enquête réalisée en ligne le 31 mars 2021 à partir de 20h30, soit après l’intervention d’Emmanuel Macron à 20h00. Échantillon de 832 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Paris, le 31 mars,

 

A la demande de LCI, Harris Interactive a interrogé les Français sur leurs réactions à l’allocution d’Emmanuel Macron ce mercredi 31 mars. Les principaux enseignements de cette enquête sont les suivants :

 

  • Jusqu’ici, les interventions d’Emmanuel Macron devant les Français avaient rythmé les annonces de confinement (en mars et octobre) et les perspectives de déconfinement (avril et novembre). Si, cette fois, le chef de l’exécutif n’a pas évoqué directement des mesures de confinement stricto sensu, Emmanuel Macron a néanmoins confirmé l’extension à l’ensemble du territoire national des mesures de restriction déjà en place dans 19 départements (fermeture des commerces « non essentiels », restriction des déplacements, maintien du couvre-feu, etc.). Cette mesure est dans l’ensemble bien accueillie par les Français (71%), tout comme l’avaient été l’application des restrictions dans 19 départements il y a deux semaines (71%) et, de manière plus lointaine, l’annonce du second confinement (77%). On note une léger écart d’approbation selon le lieu d’habitation, les habitants des zones connaissant déjà des restrictions étant un peu plus favorables à leur déploiement (78%) que les habitants des autres départements pour qui les restrictions sont nouvelles (65%).

 

  • Dans cet exercice télévisuel, le chef de l’Etat continue à convaincre, quoiqu’un peu moins que lors de ses dernières prises de paroles : 57% des Français qui ont vu ou au moins entendu parler de son intervention l’ont trouvé convaincant (-11 points par rapport au 28 octobre). Une capacité à convaincre peut-être légèrement mise en difficulté par la crédibilité des délais annoncés concernant ces mesures de restrictions nationales : seuls 39% des Français estiment qu’elles dureront réellement 4 semaines, la plupart (61%) étant plutôt portés à croire qu’elles se prolongeront plus longtemps, comme cela avait été le cas lors des deux confinements.

 

  • Accueillant avec une résilience toujours marquée les restrictions à leur vie quotidienne, les Français déclarent de manière majoritaire qu’ils respecteront strictement les contraintes qui leurs sont imposées pour faire face à la « 3ème vague » (limitation des déplacements, couvre-feu, etc. : 77%). Un respect des mesures, qui, en déclaratif au moins, est proche de celui observé lors du second confinement.

 

  • Par ailleurs, les mesures annoncées en complément de ces restrictions nationales, notamment les mesures impliquant la systématisation du télétravail pour les métiers qui le peuvent (87%) et la fermeture des établissements scolaires (76%) emportent l’adhésion des Français, y compris des plus concernés : 88% de ceux dont le métier peut s’exercer en télétravail sont favorables à son extension ; 69% des parents sont favorables à la fermeture des écoles.

 

Télécharger le rapport

Share

  • confinement
  • coronavirus
  • covid19
  • crise sanitaire
  • Emmanuel Macron
  • mesures du gouvernement
  • président