Réaction des Français à la dissolution de l’Assemblée nationale

Enquête Toluna Harris Interactive pour Challenges, M6 et RTL

Enquête réalisée en ligne du 9 au 10 juin 2024, après l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République et la convocation d’élections législatives anticipées. Échantillon de 2 744 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2 340 personnes inscrites sur les listes électorales. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

 

Paris, le 11 juin,

Suite au résultat des élections européennes de 2024 et l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale entrainant la tenue d’élections législatives anticipées les 30 juin et 7 juillet prochain, Toluna Harris Interactive, en association avec Challenges, M6 et RTL ont réalisé une enquête interrogeant le regard des Français sur la décision du Président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale. Ces données sont issues d’une enquête réalisée en ligne dimanche 9 juin et lundi 10 juin, après l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République et la convocation d’élections législatives anticipées.

 

Télécharger le rapport complet

 

Que retenir ?

 

Après l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale les Français portent un regard plutôt positif sur cette annonce. Les deux tiers estiment que la situation politique le nécessitait et qu’il s’agit d’une bonne chose car le Président tient compte du résultat des européennes et que l’absence de majorité absolue à l’Assemblée était un problème. Notons que les sympathisants de Renaissance estiment également en majorité que la situation le nécessitait et davantage encore que c’est une bonne chose.

 

2/3 des Français estiment également que la dissolution de l’Assemblée nationale est une bonne chose car cela redonne « la parole » aux citoyens (partagé par 8 sympathisants de Renaissance sur 10). Néanmoins cette annonce est également perçue par une partie des Français (56%) comme un moyen pour le Président de la République de conserver le pouvoir le plus longtemps possible.

 

Moins de la moitié des Français souhaitent que Renaissance et ses alliés disposent d’une majorité à l’Assemblée nationale à l’issue des prochaines élections législatives, dont 26% souhaiteraient une majorité relative. Un niveau qui a peu évolué par rapport aux mesures effectuées lors de la dernière législature. En mars 2024, interrogées sur une possible dissolution de l’Assemblée nationale et de nouvelles élections législatives, 47% des Français souhaitaient que Renaissance dispose d’une majorité, dont 29% une majorité relative. A ce sujet, les proches de Renaissance n’appellent pas forcément de leurs vœux la constitution d’une majorité absolue pour les députés de leur formation de référence : 37% souhaiteraient une majorité relative comme c’était le cas depuis les élections de juin 2022.

 

3/4 des Français affirment fortement probable que le Rassemblement national arrive en tête à l’issue des élections législatives (un pronostic partagé par une majorité de sympathisants de toutes les formations politiques, pas uniquement du RN). La nomination de Jordan Bardella comme Premier ministre apparait également probable (60% estiment qu’il y aurait une forte probabilité). Dans cette hypothèse, la nomination de Jordan Bardella (ou de Marine Le Pen) comme Premier ministre serait perçue comme une bonne chose pour 4 Français sur 10.

Share

  • discours du président
  • dissolution assemblee
  • élections 2024
  • élections européennes
  • élections législatives
  • politique