Questions d’actualité dans le cadre de la niche parlementaire 2021

Enquête Harris Interactive pour La France Insoumise

Enquête réalisée en ligne du 4 au 5 mai 2021. Échantillon de 1299 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région.

 

Paris, le 5 mai,

 

A la demande du groupe parlementaire la France Insoumise, Harris Interactive a interrogé les Français sur plusieurs sujets d’actualité divers, ayant trait aux propositions qui seront présentées par le groupe LFI à l’Assemblée Nationale dans le cadre de sa niche parlementaire 2021.

 

Télécharger le rapport

 

Que retenir de cette enquête ? 

Toutes les mesures testées recueillent l’approbation d’une majorité de Français, logiquement portées par les proches des formations politiques de gauche (mais pas uniquement). Notons que les Français s’exprimaient ici davantage sur les principes qui sous-tendent ces propositions et moins sur les modalités pratiques de leur mise en œuvre. Selon qu’il s’agisse de réformes institutionnelles ou de propositions sociales, des nuances émergent néanmoins :

  • Les Français se montrent unanimement favorables à ce que les procédures administratives pour les blessés psychiques de guerre soient simplifiées (96%, dont 55% « tout à fait favorables »). Une proposition qui traverse par ailleurs tous les clivages partisans, de LFI au RN en passant par LREM.

 

  • Près de 9 Français sur 10 se déclarent favorables à ce que l’Etat garantisse un emploi à tout chômeur de longue durée qui souhaite travailler. Là encore, cette proposition traverse les clivages partisans, même si ses soutiens les plus fervents se trouvent à gauche de l’échiquier politique, qu’ils soient des sympathisants LFI (93%), PS (92%) ou EELV (93%).

 

  • Toujours en matière d’action sociale, les trois quarts des Français (76%) se déclarent favorables à l’instauration d’un nouveau régime de protection sociale spécifique aux auteurs et autrices, une proposition qui rencontre ici encore un accueil plus positif encore auprès des sympathisants de gauche.

 

  • Un peu plus discutée, l’extension du RSA aux jeunes de 18 à 25 ans est reçue favorablement par près des deux tiers des Français (63%), et plus encore par les sympathisants de gauche : 75% auprès des proches de LFI, 81% des sympathisants socialistes et 79% des sympathisants écologistes. Si les sympathisants de LREM se déclarent majoritairement favorables (63%), les sympathisants de LR (52%) et du RN (49%) s’avèrent davantage partagés sur cette proposition.

 

  • Près de 8 Français sur 10 se déclarent favorables à une taxe exceptionnelle sur les « surprofits », c’est-à-dire les profits exceptionnels par rapport aux années précédentes que les grandes entreprises ont réalisé pendant la crise sanitaire. Si les sympathisants de gauche se déclarent plus favorables encore au principe de cette taxe, plus de 3/4 des sympathisants de LREM, des LR ou encore du RN s’y montrent également favorables.

 

  • Près de 8 Français sur 10 se déclarent par ailleurs favorables à l’interdiction des publicités encourageant les pratiques alimentaires dangereuses pour la santé (78%) et celles relatives à des secteurs polluants (78%), et 7 Français sur 10 se montrent favorables à l’interdiction des publicités numériques et lumineuses (et plus encore les sympathisants EELV : 85%). En revanche, 1 Français sur 2 seulement se déclare favorable à l’interdiction complète des publicités dans les gares, aéroports et stations de transports publics.

 

  • En matière de bien-être animal, près de 6 Français sur 10 se soutiennent l’interdiction des « fermes-usines » en France, c’est-à-dire des fermes organisées sur un modèle de production industrielle, accueillant une concentration élevée d’animaux. Les sympathisants de gauche se montrent ici majoritairement favorables à cette interdiction : 76% des sympathisants LFI, 73% des sympathisants EELV et 68% des sympathisants PS partagent cette opinion. Les sympathisants LREM (57%), LR (55%) et RN (54%) se montrent en revanche plus partagés, sans pour autant être totalement opposés à cette interdiction.

 

  • Les Français se déclarent enfin majoritairement favorables à plusieurs propositions concernant l’organisation de la vie démocratique. Tout d’abord, 7 Français sur 10 se montrent favorables à l’instauration d’une procédure de parrainage citoyen pour l’élection présidentielle (70%) en alternative aux « 500 parrainages » d’élus actuellement en vigueur. Si les sympathisants LFI (82%) et RN (75%) se montrent plus favorables encore, cette proposition reçoit un accueil favorable auprès de toutes les familles politiques (y compris 65% des sympathisants LR, un peu plus attachés que la moyenne au système de parrainages des maires et grands électeurs institué en 1962 par le Général de Gaulle).

 

  • Enfin près de 7 Français sur 10 (68%) se déclarent favorables à l’instauration de la proportionnelle pour les prochaines élections législatives (sur la base de listes départementales). Dans le détail, près de 8 sympathisants LFI sur 10 soutiennent cette proposition, mais c’est également le cas des deux tiers des sympathisants LREM, LR ou encore RN.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • assemblée
  • la France insoumise
  • lfi
  • niche parlementaire
  • politique
  • questions d'actualité