Quels sujets pour l’élection présidentielle de 2012 ? Enquête auprès des sympathisants de Gauche Sondage Harris Interactive/Le Parisien – Aujourd’hui-en-France

Quels sujets pour l’élection présidentielle de 2012 ? Enquête auprès des sympathisants de Gauche

Sondage Harris Interactive/Le Parisien – Aujourd’hui-en-France

 

Paris, le 11 avril 2011 – A la demande du Parisien/Aujourd’hui-en-France, Harris Interactive a réalisé une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 597 personnes se situant à Gauche sur un axe politique et/ou se déclarant proches d’un parti de Gauche (Parti Communiste, Parti de Gauche, Parti Socialiste, Parti Radical de Gauche, Mouvement Républicain et Citoyen, Europe Ecologie).

Il s’agissait de mettre à jour, aux yeux des sympathisants de Gauche, les sujets essentiels sur lesquels les candidats pour lesquels ils pourraient voter se doivent d’intervenir. Cette enquête fait écho à celle publiée la semaine précédente (et a été réalisée en même temps que celle-ci)1 .

Cette enquête fait apparaître que :

  • C’est avant tout sur les thématiques sociales (emploi, système social, éducation, inégalités sociales, pouvoir d’achat …) que les sympathisants de Gauche attendent les futurs candidats. La sécurité et l’immigration constituent, tout comme la laïcité (dont les contours de définitions sont probablement réinterrogés actuellement), les thématiques les moins mobilisées.
  • Rappelons qu’à Droite, les thématiques économiques (notamment la croissance économique…) étaient également mobilisées.

Les sympathisants de Gauche étaient invités à mentionner l’importance qu’il faudrait, selon eux, accorder aux différents sujets pouvant émailler la campagne présidentielle. Si l’ensemble des sujets sont jugés importants, ce sont les thématiques socio-économiques sur lesquelles les répondants souhaitent le plus voir les candidats s’exprimer : l’emploi, première préoccupation des Français (99% ; 80% très important), le système social (98% ; 76%), l’éducation (97% ; 70%) ; les inégalités sociales (96% ; 69%) ; le pouvoir d’achat (96% ; 67%).

Relevons un léger décrochage concernant la croissance économique ainsi que les impôts et les déficits publics (moins de 90% et surtout moins de 40% déclarant ces sujets très importants).

On observera ainsi que, par rapport aux sympathisants de Droite, les inégalités sociales sont plus au cœur des enjeux perçus par le peuple de Gauche et que ceux-ci sont, un peu moins sensibles aux thématiques macroéconomiques. L’écart est manifeste entre ces deux populations concernant la sécurité (65% des sympathisants de Gauche estimant que ce sujet doit occuper une place importante dans le projet politique des candidats pour lesquels ils pourraient voter à la présidentielle contre 89% à Droite) et l’immigration (52% contre 83%).

Enfin, le regard sur l’intensité des réponses offre un regard éclairant : lorsque l’on invite les Français à indiquer ce qui doit occuper une place très importante, les écarts entre sympathisants de Gauche et de Droite sont nets : 80% à Gauche contre 68% à Droite pour l’emploi, 76% contre 55% pour le système social, 70% contre 50% pour l’éducation, 69% contre 29% pour les inégalités sociales. De même relève-t-on des différences notables en ce qui concerne la croissance économique (39% contre 49%), les déficits publics (38% contre 55%), ou encore la sécurité (25% contre 52%) et l’immigration (16% contre 48%).

Cette approche permet de voir se dessiner deux types d’orientations avec deux types de regards différents. Si ce n’est sur le fond, au moins sur l’intensité des débats qui peuvent être portés à la connaissance des Français au cours des 12 prochains mois.

 

En savoir plus :

Share