Les Français et l’eau

Enquête Toluna Harris Interactive pour L'Observatoire Santé Pro BTP

Enquête réalisée en ligne du 15 au 18 décembre 2023. Échantillon de 1018 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.  Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et taille d’agglomération de l’interviewé(e).

 

Paris, le 12 janvier,

 

Télécharger le rapport complet

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Les Français sont partagés concernant la quantité d’eau qu’il est recommandé de boire par jour : 40% la situent entre 1L et 1,5L alors que 42% l’estiment entre 1,5L et 2L, soit le volume recommandé par l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation. Concrètement, les Français indiquent boire moins d’eau que ce qui est conseillé pour la santé : 26% déclarent boire entre 0,5L et 1L d’eau par jour, 41% entre 1L et 1,5L tandis que seuls 21% indiquent consommer la quantité d’eau conseillée par les autorités de santé. Toutefois, la majorité des Français partagent le sentiment de consommer plus d’eau que d’autres types de boissons (72%). Dans le détail, lorsque les Français consomment de l’eau, celle-ci est surtout plate (88%) et nature (sans addition de sirops ou d’arômes, 90%). Ils sont plus partagés quant à la source de l’eau qu’ils boivent, 46% consommant plutôt de l’eau minérale en bouteille, 54% plutôt du robinet (54%). Par ailleurs, seule une minorité de Français indiquent posséder des outils permettant de transformer l’eau du robinet, que ce soir pour la filtrer (24%), y ajouter du gaz (23%) ou la reminéraliser (13%), ceux qui indiquent les utiliser régulièrement étant encore plus restreints (environ 1/10).

 

  • D’une manière générale, les Français s’avèrent peu informés sur l’origine de l’eau du robinet, 46% d’entre eux déclarant ne pas savoir d’où elle est issue. Seuls un quart d’entre eux sont capables de désigner les nappes phréatiques et les sources comme origine principale de l’eau du robinet, ce qui est pourtant la situation la plus fréquemment observée en France. Mais même si la provenance de cette eau reste incertaine pour la plupart d’entre eux, les Français se font globalement une idée positive de l’eau du robinet, qu’ils perçoivent comme bien contrôlée (83%), de bonne qualité pour l’organisme (76%) ou de bon goût (71%). Des avis logiquement encore plus partagés par les Français consommant de préférence l’eau du robinet. Néanmoins, lorsqu’elle est comparée à l’eau minérale en bouteille, les qualités de l’eau du robinet apparaissent un peu en retrait : la plupart du temps, sur ces mêmes critères, les Français ont tendance à considérer l’eau en bouteille comme meilleure.

 

  • Enfin, de nombreux Français se déclarent investis dans des démarches de réduction de leur consommation d’eau, que ce soit pour leurs actes d’hygiène (86%) ou pour l’entretien de leur maison (85%), autant pour des raisons financières qu’environnementales. 7 Français sur 10 se disent également attentifs à restreindre leur consommation de bouteilles en plastique, mais avec des disparités selon le mode de consommation de l’eau : les consommateurs réguliers d’eau en bouteille se montrent en effet moins enclins à revoir leurs comportements que ceux consommant principalement l’eau du robinet (52% contre 86%).

 

Télécharger le rapport complet

 

Share

  • eau
  • français
  • observatoire santé
  • pro btp