Observatoire de la mobilisation contre la réforme des retraites 2023

Enquête Toluna Harris Interactive pour RTL et AEF

Enquête réalisée en ligne les 16 et 17 janvier 2023 , soit avant la manifestation prévue le 19 janvier. Échantillon de 1023 personnes , représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

 

Paris, le 18 janvier,

En amont de la première manifestation initiée par les organisations syndicales en opposition à la réforme des retraites portée par le gouvernement, RTL et AEF Info ont demandé à Harris Interactive de mettre en place un Observatoire de suivi de la manière dont les Français perçoivent ce projet et les manifestations à son encontre. Ce dispositif avait déjà été déployé en 2019 et 2020 à l’occasion de la précédente réforme.

 

Télécharger le rapport complet

 

Que retenir de cette première vague d’enquête ?

  • A l’approche de cette première manifestation, cette réforme des retraites a bien été identifiée par les Français qui pour la quasi totalité (97%) en ont entendu parler et 77% affirment même savoir précisément ce dont il s’agit. Notons qu’à ce stade, le sentiment de bien comprendre le projet du gouvernement est plus net en 2023 que ce qu’il était en 2019 alors que le projet portait davantage sur une refonte du modèle (notamment en favorisant un régime général au détriment des régimes spéciaux).

 

  • Dans ce contexte, seulement 39% des Français déclarent être favorables à cette réforme, soit 5 points de moins qu’en décembre dernier. Ils ne sont également que 13 à souhaiter que le gouvernement conserve en l’état ce projet de réforme. L’exécutif peut néanmoins compter sur le soutien de ses propres sympathisants (qui se disent favorables au texte à hauteur de 75%) ainsi que sur les proches des Républicains (73%). Ces deux segments d’opinion rassemblent les Français considérant plus que les autres qu’une réforme du système de retraites en France est non seulement nécessaire mais indispensable pour en garantir la pérennité.

 

  • Dans le détail, les Français voient majoritairement d’un bon œil l’élargissement de la garantie d’une retraite minimum de 1200€ net par mois (72% d’entre eux) et la fin des principaux régimes spéciaux (60% d’entre eux). En revanche, ils sont près des 2/3 à considérer un décalage de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans comme une mauvaise chose. Il s’agit là du principal point clivant et crispant, y compris au sein des sympathisants du centre et de la droite qui sont moins d’un sur deux à se déclarer favorables à ce report.

 

  • Au-delà de cette mesure accueillie fraichement, c’est le caractère qualifié d’injuste de la réforme proposée qui agrège les critiques (72% des Français jugent le texte de la sorte). Ce sentiment d’injustice, carburant des manifestations, est plus important encore que ce qu’il était en 2019 (55% à l’époque, soit 17 points de moins qu’aujourd’hui).

 

  • Ce rejet du projet se traduit, pour le moment et alors qu’elles n’ont pas encore débuté, par un soutien important aux manifestations et grèves à venir plus de 2 Français sur 3 déclarent soutenir ces mouvements, un score similaire à celui observé au début du mouvement social de 2019 et 2020.

 

  • Alors que débute le rapport de force, notons que les syndicats bénéficient d’une confiance mesurée dans l’absolu (47%) mais tout de même supérieure à celle suscitée par le gouvernement (30%). Ni les grèves ayant eu lieu durant la période des fêtes de fin d’année (et ayant alors nui à la confiance des syndicats) ni l’émergence de nouvelles formes d’organisation horizontales entre salariés, notamment sur les réseaux sociaux, ne semblent particulièrement entacher cette confiance revenue à un niveau proche de celui atteint lors du mouvement social de 2019 et 2020.

 

  • Les autres formations politiques ne font guère mieux que la majorité avec moins d’un tiers des Français leur accordant leur confiance sur le sujet, elles ont du mal à convaincre au delà de leurs sympathisants.

 

Alors que se pose la question de la pérennité du mouvement qui débutera le 19 janvier, notons que plus de 3 Français sur 4 estiment que cette réforme sera finalement adoptée au Parlement. Et ce malgré un rejet majoritaire dans l’opinion et un large soutien au mouvement social qui s’annonce.

 

Télécharger le rapport complet

 

Share

  • AEF info
  • manifestations
  • politique
  • réforme des retraites
  • réformes sociales
  • rtl