Motivations de vote des électeurs et des abstentionnistes au 1er tour de l’élection présidentielle 2012 Sondage HARRIS INTERACTIVE / VIADEO pour M6

Motivations de vote des électeurs et des abstentionnistes au 1er tour de l’élection présidentielle 2012

Sondage HARRIS INTERACTIVE / VIADEO pour M6

 

Enquête réalisée en ligne le 22 avril 2012, de 8h30 à 18h. Echantillon de 2 935 individus représentatifs des personnes inscrites sur les listes électorales, issu d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e), et redressement sur le vote au premier tour de l’élection présidentielle de 2012.

 

Paris, le 23 avril 2012 – Dans le cadre de son partenariat avec Viadeo à l’occasion de l’élection présidentielle, Harris Interactive a réalisé ce dimanche une enquête auprès des électeurs et des abstentionnistes afin de comprendre leur comportement en ce premier tour de l’élection : de qui est composé chacun des électorats ? Quelles sont les thématiques qui ont pesé sur le vote ? Quel statut les électeurs accordent-ils à leur vote (vote d’adhésion, vote utile, vote de protestation…) ? Quelles explications les abstentionnistes avancent-ils pour rendre compte de leur comportement ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Dans le cadre d’une participation au scrutin légèrement supérieure à 80% des inscrits, François Hollande et Nicolas Sarkozy se qualifient pour le second tour de l’élection présidentielle, recueillant respectivement 28,7% et 26,9% des suffrages exprimés, Marine Le Pen arrivant en troisième position avec 18,5% des votes.

 

  • Les Français sont majoritaires (54%) à indiquer que leur vote est un vote d’adhésion à un candidat, tout particulièrement parmi les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (65%) et Nicolas Sarkozy (58%).

graph_jourduvote_22042012

 

  • 55% des Français affirment que leur appréciation des valeurs des différents candidats a beaucoup pesé dans leur choix au moment de déposer leur bulletin dans l’urne, même si les électeurs de Nicolas Sarkozy ont davantage pris en compte son expérience et son parcours (69%).

 

  • L’emploi, la lutte contre les déficits et la dette, ainsi que le pouvoir d’achat sont les thèmes ayant le plus compté dans le choix de vote de plus d’un tiers des électeurs. L’immigration est le thème le plus cité par les électeurs de Marine Le Pen (77%), et le deuxième thème le plus cité par ceux de Nicolas Sarkozy (41%), derrière les aspects liés aux finances publiques, la dette (59%).

 

  • Un quart des électeurs (26%) ayant exprimé un vote en faveur d’un candidat se sont décidés dans les jours précédant l’élection, voire le jour même (10%), et ce choix tardif concerne même près d’une personne sur deux (45%) parmi les électeurs qui participaient à leur première élection présidentielle.

 

  • Les personnes ne s’étant pas rendues aux urnes expliquent leur abstention par le fait qu’elles ne se reconnaissent pas dans les personnalités politiques qui devraient les représenter (38%), et par le souhait d’exprimer leur mécontentement à l’égard du personnel politique (34%).

 

En savoir plus :

Share