L’opinion des Français suite à la conférence de presse de François Hollande du mardi 14 janvier 2014

Etude Harris Interactive pour LCP

Paris, le 16 janvier 2014 – Suite à la conférence de presse tenue le mardi 14 janvier 2014 à l’Elysée par François Hollande et à la demande de LCP, Harris Interactive a réalisé une enquête sur cette intervention publique du Président de la République, auquel seulement 28% des Français faisaient confiance fin décembre 2013 . Les personnes ayant regardé ou entendu parler de cette conférence de presse ont-elles jugé François Hollande convaincant ? Les Français ont-ils été convaincus par les propos tenus par le Président de la République sur différents sujets, du pacte de responsabilité en direction des entreprises à l’intervention en Centrafrique, en passant par l’organisation territoriale et des collectivités locales ? Et quel regard portent-ils sur la question posée à François Hollande concernant sa vie privée ?

Que retenir de cette enquête ?

  • Parmi les Français ayant regardé ou entendu parler de la conférence de presse présidentielle, 31% déclarent avoir trouvé François Hollande convaincant, soit une proportion en nette progression (+9 points) par rapport à la dernière intervention télévisée du Président de la République – qui s’était tenue dans un contexte différent, le dimanche 15 septembre dernier sur le plateau de TF1 . Le regard porté par les personnes ayant été exposées à cette conférence de presse reste néanmoins très majoritairement négatif, puisque 67% d’entre elles indiquent ne pas avoir jugé le chef de l’Etat convaincant. Les sympathisants de Droite exposés à la conférence se montrent moins unanimement critiques qu’ils ne l’étaient en septembre dernier : 79% d’entre eux jugent que François Hollande n’a pas été convaincant mardi, alors qu’ils étaient 94% à le penser concernant la dernière intervention télévisée du Président. Et plus de six sympathisants de Gauche sur dix estiment que le Président s’est globalement montré convaincant (62%, +12 points). Relevons également que François Hollande est apparu convaincant aux yeux de 41% des téléspectateurs, mais que seuls 26% de ceux qui ont entendu a posteriori parler de la conférence partagent cette opinion.

  • Plus précisément, sur la totalité des sujets abordés mardi par le Président, seule une minorité de Français se déclarent convaincus par François Hollande. Les personnes ayant entendu parler de cette conférence se déclarent relativement plus convaincues par les propos de François Hollande sur les dimensions internationales, qu’il s’agisse des relations franco-allemandes (38% convaincus), de l’importance de l’Europe (37% convaincus), ou encore de l’intervention de la France en Centrafrique (33% convaincus). En revanche, elles se déclarent particulièrement peu convaincues sur les aspects économiques et budgétaires : politique fiscale (seulement 19% convaincus), politique de réduction du chômage (21%), budget de l’Etat et réduction de la dette (23%). Un peu plus d’un tiers des Français a trouvé le Président convaincant lorsqu’il a abordé « l’affaire Dieudonné » (35%), quand 31% ont été convaincus par le discours tenu concernant l’organisation territoriale et 29% au sujet du pacte de responsabilité envers les entreprises. De façon générale, seuls 21% des Français exposés à cette conférence de presse ont été convaincus par François Hollande quant au bilan de l’action du gouvernement depuis son entrée en fonction et 24% par la cohérence de sa politique. A l’exception de la politique fiscale (seulement 44% convaincus), François Hollande a convaincu une majorité des sympathisants de Gauche sur l’ensemble des sujets qu’il a abordés, tandis que les sympathisants de Droite restent très peu convaincus par les propos du chef de l’Etat, y compris sur la fin pour les entreprises des charges finançant les allocations familiales d’ici 2017 (27% convaincus). Ainsi, si certains commentateurs ont pu qualifier cette conférence de « virage à droite » symbolique, les Français proches d’un parti de Droite semblent rester circonspects face aux propositions de François Hollande concernant la politique de l’offre.
  • Une majorité de Français (56%) juge certes légitime que les journalistes aient posé des questions sur sa vie privée à François Hollande, mais les personnes interrogées estiment aussi majoritairement (58%) que le chef de l’Etat a eu raison de ne pas y répondre. L’initiative des journalistes de poser des questions au Président de la République concernant sa vie privée est approuvée tout particulièrement par les hommes (65%), les personnes âgées d’au moins 65 ans (68%) et les sympathisants de Droite (78%), tandis que les sympathisants de Gauche y étaient majoritairement opposés (58%). Dans le même temps, les Français considèrent que François Hollande a eu raison de ne pas répondre à ces questions : ce jugement est particulièrement partagé par les sympathisants de Gauche (88%), tandis que les sympathisants de Droite ou du Front National indiquent au contraire majoritairement que le chef de l’Etat aurait dû répondre, dès cette conférence, à ces questions (respectivement 56% et 63%). Notons d’ailleurs que les sympathisants de Droite sont plus nombreux que la moyenne à citer spontanément la « vie privée » du chef de l’Etat comme un élément marquant de cette conférence de presse, tandis que les sympathisants de Gauche sont au contraire davantage enclins à évoquer les annonces de François Hollande au sujet des « entreprises » – sans que cela ne revête nécessairement une dimension péjorative, puisque ces mêmes sympathisants de Gauche se disaient majoritairement convaincus par les propos du chef de l’Etat sur le pacte de responsabilité avec les entreprises (59% convaincus) et sur la fin de la cotisation des entreprises pour les allocations familiales (57% convaincus).

En savoir plus :

Share