L’Observatoire des Français confinés pour LCI – Vague 4

Enquête Harris Interactive pour LCI

Enquête réalisée en ligne le 13 avril, après l’allocution d’Emmanuel Macron, et 14 avril 2020. Échantillon de 803 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

 

La quatrième vague de l’observatoire des Français confinés réalisée par Harris Interactive pour LCI montre que quatre semaines après le début du confinement et après l’intervention très fortement suivie du Président de la République…

 

Télécharger le rapport

 

  1. Une majorité de Français reste toujours positifs vis-à-vis du confinement (54% jugent la situation facile à vivre actuellement), mais dans une moindre proportion que par le passé (-4 points en une semaine, 10 points depuis le 24 mars) ;
  2. Et pour la première fois, une (courte) majorité de nos compatriotes pensent qu’il sera difficile de vivre confinés jusqu’au bout (51%, +3 points en une semaine). Ce sont les personnes âgées qui, plus que les autres, sont moins optimistes qu’il y a sept jours (49% difficile, +11 points) ;
  3. Pour autant, nous mesurons une décorrélation entre la perception de sa situation personnelle et le jugement à l’égard du politique :
    • Ainsi, 61% des Français ont trouvé Emmanuel Macron convaincant dans le cadre de son intervention lundi soir. Les personnes interrogées ont identifié un message principal (la fin du confinement au 11 mai prochain), ont apprécié la forme (clarté du propos) et l’attitude (reconnaissance d’erreurs). Pour autant cette intervention, constituant l’une des interventions les plus efficace, tous Présidents confondus, est moins bien jugée que la précédente : 15 points de moins qu’à la veille du confinement.

 

  • Les Français critiques, de leur côté, mettent l’accent sur la disponibilité des masques (et le propos évolutif à cet égard), un discours qu’ils jugent trop long, ainsi qu’un  doute relatif à la date de réouverture des écoles, dans un contexte où les modalités de sortie du confinement ne leur apparaissent pas claires ;

 

 

    • 63% des Français considèrent que le gouvernement fait en sorte que le confinement dure le moins longtemps possible (+9), qu’il prend des mesures efficaces pour mettre fin à l’épidémie (58%, +8) et qu’il donne une information sincère sur les délais de confinement (53%, +9). Ces évolutions, notables, inversent les courbes d’opinion des trois semaines précédentes et – surtout – placent la confiance à des niveaux inégalés ;

 

    • Qui dit confiance, ne dit pas nécessairement, appréciation dans tous les domaines. Le propos présidentiel a su atteindre son objectif concernant trois dimensions : ses explications concernant les raisons de la prolongation du confinement (75%), le maintien de la fermeture des frontières hors UE (68%), le renforcement des mesures pour financer le chômage partiel (58%). Ce qui correspond à l’existant. Pour autant, en se projetant vers l’avenir les jugements sont plus partagés, que ce soient les mesures pour relancer l’activité économique (49%), la réouverture progressive des établissements scolaires (48%) ou encore – et surtout – les mesures annoncées pour la fin du confinement (46%).

 

    • Juger positivement l’existant n’exonère pas d’un jugement critique sur le passé. On peut le voir ici : 61% des Français estiment que le gouvernement n’a pas été à la hauteur des événements concernant la gestion de l’épidémie. Soit 7 points de jugements critiques en plus depuis la mesure effectuée à la veille de la mise en place du confinement.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • L'observatoire des Français confinés
  • LCI