L’incendie de Notre-Dame de Paris et l’allocution télévisée d’Emmanuel Macron, quelle perception par les Français ?

Enquête Harris Interactive pour LCI

Enquête réalisée en ligne le 17 avril 2018. Echantillon de 1040 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Quels en sont les principaux enseignements ?

 

  • 69% des Français approuvent la décision d’Emmanuel Macron de reporter son allocution télévisée prévue lundi soir dernier en raison de l’incendie à Notre-Dame de Paris. Seuls 31% estiment que le Président de la République aurait quand même dû s’exprimer pour présenter ses mesures élaborées à l’issue du Grand Débat National, un avis qui est davantage partagé parmi les sympathisants des formations politiques les plus éloignées du chef de l’État (44% chez LFI, 43% au RN).

 

  • Quand bien même la presse a déjà dévoilé un grand nombre de mesures qu’Emmanuel Macron aurait prévu d’annoncer lors de son allocution télévisée initiale, 89% des Français attendent du Président de la République qu’il prenne la parole publiquement pour les présenter lui-même au public. Cette attente est unanime parmi toutes les catégories de population, quelle que soit leur sensibilité politique.

 

  • Parmi différentes mesures qu’Emmanuel Macron avait prévu d’annoncer (selon certains médias), deux suscitent une approbation très nette de la part des Français. À un niveau socio-économique, l’indexation des retraites inférieures à 2 000€ sur l’inflation (86% favorables) ; à un niveau institutionnel, la mise en place d’une dose de proportionnelle pour les législatives (82% favorables). À nouveau, les avis exprimés par les Français s’avèrent relativement homogènes, au-delà des clivages partisans. Les regards sont en revanche un peu plus mesurés concernant la suppression de l’ENA : 63% s’y déclarent favorables mais 37% opposés. Paradoxalement, ce sont les sympathisants de la formation politique fondée par Emmanuel Macron, La République En Marche, qui s’y déclarent le moins favorables : 60%, soit légèrement moins que parmi les sympathisants LFI (65%), PS (70%) ou RN (67%).

 

  • Enfin, parmi différentes pistes évoquées pour encourager les dons visant à reconstruire Notre-Dame de Paris, l’hypothèse d’une défiscalisation à hauteur de 75% pour les particuliers (au lieu de 66%, et dans la limite d’un plafond de 1 000€), est largement approuvée, par 71% des Français et même par 77% des catholiques. En revanche, la perspective d’une défiscalisation à hauteur de 90% pour les entreprises (au lieu de 60%) suscite des jugements contrastés : 55% des Français s’y déclarent favorables, mais 45% y sont opposés. Quand bien même cette proposition émane d’élus LR, les sympathisants de cette formation politique sont eux-mêmes mitigés : 62% d’entre eux approuvent cette idée, quand 38% la rejettent.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • allocution télévisée
  • Emmanuel Macron
  • incendie
  • LCI
  • Notre-Dame de Paris