Les VTC et la piétonnisation du centre de Paris

Enquête Harris Interactive pour Uber et FFTPR

Enquête réalisée par Harris Interactive en ligne du 22  au 29 juin 2021. Échantillon de 852 personnes représentatif des habitants de Paris et de la petite couronne âgés de 18 ans et plus et de 155 commerçants du centre de Paris (dans le périmètre de la future ZTL). Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et département de l’interviewé(e) ainsi que type de commerce, nombre de salariés et arrondissement pour les commerçants.

 

Paris, le 8 juillet,

 

Télécharger le rapport complet

 

La Ville de Paris envisage d’instaurer une Zone à Trafic Limité (ZTL) au cœur de Paris pour 2022. Certains véhicules ne pourront plus y circuler tandis que les piétons, vélos et transports en commun y seront privilégiés. À la demande de Uber et de la FFTPR, Harris Interactive a réalisé une étude sur ce projet de zone à trafic limité. Comment les habitants de Paris et de la petite couronne accueillent-ils cette proposition ? Quels effets prévoient-ils sur leur quotidien si celle-ci est adoptée ? Et quelle place envisagent-ils pour les VTC au sein de la zone ?

 

Que retenir de cette étude ?

 

  • Les VTC sont souvent sollicités pour se déplacer dans le centre parisien : 80% des utilisateurs déclarent avoir recours à ce mode de transport dans le centre de Paris, défini comme les 7 premiers arrondissements.

 

  • Parisiens et habitants de la petite couronne portent un regard mitigé sur la mise en place éventuelle d’une Zone à Trafic Limité (ZTL) dans le centre de Paris : 54% y voient une bonne chose et 46% une mauvaise chose.

 

  • En revanche, ils accueillent favorablement l’inclusion des VTC parmi les véhicules autorisés à circuler dans la zone envisagée : en effet, 70% d’entre eux estiment que les VTC devraient avoir le droit d’y circuler. De plus, ils anticipent pour 52% d’entre eux qu’une exclusion des VTC de la zone limiterait leurs possibilités de déplacements.

 

  • Les commerçants du centre de Paris sont plus partagés que la population générale au sujet de la mise en place d’une ZTL. Seuls 43% jugent que c’est une bonne chose, et près d’1 sur 3 estime que ce serait une « très mauvaise chose ». Et pour cause, une majorité d’entre eux redoutent que la ZTL n’ait un impact négatif sur leur activité (56%), notamment si les VTC n’y sont pas admis (56%). Logiquement, ils sont donc très majoritairement favorables à ce que les VTC puissent circuler dans la zone envisagée (88%).

 

Télécharger le rapport complet

 

Share

  • FFTPR
  • Uber
  • Ville de Paris