Les usages de consommation des Français et leur rapport aux commerces de proximité

Etude Harris Interactive pour la Fédération Nationale des Marchés de Gros / Cap

Les résultats sont issus d’une enquête réalisée en ligne du 5 au 7 novembre 2013 auprès d’un échantillon de 998 personnes représentatif de la population française âgée d’au moins 18 ans. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 22 Novembre 2013 – Dans la perspective de sa journée nationale le vendredi 22 novembre, la Fédération nationale des marchés de gros a souhaité interroger les Français sur leurs pratiques d’achat des produits d’alimentation et leur rapport aux commerces de proximité : à quelle fréquence déclarent-ils acheter des produits alimentaires dans ces commerces de proximité, en grande surface ou sur internet ? Quelles évolutions ont-ils notées dans ce domaine sur la dernière décennie ? Quels sont les critères les plus importants à leurs yeux lorsqu’ils achètent des produits d’alimentation ? Et à quoi associent-ils les commerces de proximité ? En ont-ils une bonne image et souhaiteraient-ils en avoir davantage près de chez eux ? Enfin, ont-ils le sentiment que ces petits commerces sont menacés par d’autres structures et à qui font-ils confiance pour assurer leur pérennité ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Les commerces de proximité (85%) constituent le deuxième lieu dans lesquels les Français déclarent se rendre pour disposer de produits d’alimentation. Et ce derrière les grandes surfaces (98%). Au-delà de ces deux circuits de distribution, qui affichent d’ailleurs les taux de fréquentation les plus réguliers (55% des Français se rendent plusieurs fois par semaine dans les supermarchés, 27% dans les petites enseignes de proximité), les autres points de ventes alimentaires (magasins discount, vente directe du producteur, Internet) apparaissent davantage comme des alternatives complémentaires aux deux premières que comme des sources principales d’approvisionnement.
  • Au cours des dix dernières années, la fréquentation déclarée des magasins hard discount et des lieux de ventes en direct chez le producteur progresse, au détriment de celle des supermarchés et hypermarchés qui demeurent toutefois le lieu d’achat alimentaire principal des Français (25% disent s’y rendre moins souvent qu’avant) et surtout des commerces de proximité pour lesquels on enregistre les baisses déclarées de fréquentation les plus élevées (28%).
  • La qualité des produits (67%) et leur prix (60%) constituent deux critères prioritaires de choix pour les achats alimentaires. Dans une moindre mesure, les Français se disent attentifs à la provenance des produits (31%) quand la traçabilité, les labels et propriétés diététiques des produits revêtent une importance très secondaire (10% ou moins de citations).
  • 94% des Français ont une bonne image des commerces de proximité dont 30% une très bonne image contre 6% qui partagent une opinion contraire. Ces petits magasins de quartiers se trouvent en effet largement valorisés pour l’amabilité de leur personnel (86%), la qualité de leurs produits (80%), et la proximité avec son environnement de vie immédiat (64%). D’une manière générale, les Français estiment majoritairement que la présence de ces petits commerçants a des conséquences positives sur la vie et le dynamisme des quartiers en dépit du prix parfois élevé des produits proposés. Une large majorité souhaiterait d’ailleurs disposer de plus de petits commerces près de chez eux (78% dont 30% oui, tout à fait).
  • Les grandes surfaces demeurent, aux yeux des Français, la principale menace pour les commerces de proximité (83% partagent cet avis), devant les magasins discount (70%) et Internet (61%).
  • Les habitants des quartiers et les unions de commerçants occupent un rôle central pour la protection et la survie des commerces de proximité pour plus de huit Français sur dix. Ils devancent ainsi nettement les pouvoirs publics, nationaux et locaux (dans une moindre mesure) et les médias qui pâtissent d’une confiance minoritaire de la part des Français pour agir dans ce domaine.

 

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share

  • commerces de proximité
  • Fédération nationale des marchés de gros
  • français
  • grandes surfaces
  • Hard Discount
  • magasins discount
  • vente directe du producteur