Les traits d’image de Ségolène Royal Sondage Harris Interactive pour LCP

Les traits d’image de Ségolène Royal.

Sondage Harris Interactive pour LCP dans le cadre de l’émission Politique-Matin – 03/12/2010

 

Enquête réalisée en ligne par l’institut Harris Interactive du 1er au 2 décembre 2010. Echantillon de 900 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé et taille d’agglomération.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

A la demande de La Chaîne Parlementaire, et dans le cadre de l’émission Politique Matin, Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de Français afin de connaitre les traits d’image de Ségolène Royal.

 

Le sondage visait, après l’annonce par l’ancienne candidate socialiste à l’élection présidentielle de sa candidature à la « primaire » socialiste, à dresser le portrait de cette personnalité politique. On le sait Ségolène Royal n’est pas aujourd’hui « portée » par les sondages. Dominique Strauss-Kahn constitue la personnalité socialiste largement préférée, aujourd’hui, par le peuple de Gauche pour représenter le Parti Socialiste à l’élection présidentielle. Et les intentions de vote traduisent, toujours actuellement, une propension nettement plus importante des Français à accorder leurs suffrages à l’actuel directeur général du FMI qu’aux autres candidats potentiels ou déclarés.

Quels sont donc les traits d’image de la Présidente de la Région Poitou-Charentes ?

Indéniablement le courage. 63% des Français la créditent d’un tel attribut. Ce regard est majoritairement partagé par les Français quelle que soit la proximité politique des personnes s’exprimant (51% des sympathisants de Droite, contre 80% de ceux de Gauche). Dans le détail des catégories sociales, on relève des nuances d’appréciation, peu de clivages, si ce n’est… les jeunes qui ne sont qu’un peu moins d’un sur deux à estimer que ce qualificatif lui correspond bien.

 

Les autres attributs, clivent assez fortement les Français. On relève ainsi que 45% des Français jugent Ségolène Royal « sympathique », 40% qu’elle « comprend bien les préoccupations des Français », 32% qu’elle est « compétente », 33% qu’elle « a de bonnes idées pour la France », 27% qu’elle peut « bien représenter la France à l’étranger », 26% qu’elle « peut réformer le pays dans le bon sens ». Seulement 21% considèrent qu’elle « ferait une bonne Présidente de la République ».

Comme on peut s’y attendre, les Français se positionnant à Droite sur l’échiquier politique ne sont pas avares de réponses négatives. De son côté le peuple de Gauche va mettre en avant les dimensions relatives à l’empathie et à sa capacité « d’agiter » des idées : 62% de cette frange de population estime en effet qu’elle « comprend bien les préoccupations des Français » (73% des sympathisants socialistes), la même proportion la considère sympathique (68% des personnes proches de sa formation politique), 57% qu’elle a de bonnes idées pour la France (64% des sympathisants PS).

Le jugement est un peu plus sévère sur sa capacité à pouvoir réformer le pays dans le bon sens (47% seulement des sympathisants de Gauche répondent positivement, 52% des sympathisants socialistes), la même proportion qu’elle peut bien représenter la France à l’étranger (contre 56% des sympathisants socialistes). Il devient plus critique lorsque l’on aborde directement la capacité perçue à pouvoir faire une « bonne Présidente de la République » : 39% des sympathisants de Gauche dont 46% de ceux proches du Parti Socialiste répondent positivement.

Dans l’ensemble les électeurs de Ségolène Royal se positionnent comme l’ensemble des sympathisants socialistes. Relevons qu’ils sont un peu moins sévères concernant la capacité de la candidate à pouvoir faire une bonne Présidente de la République. 50% d’entre eux répondent par la positive.

La lecture des résultats peut, enfin, s’effectuer à travers une autre grille d’analyse : quelle est la proportion de Français répondant positivement à la totalité des attributs et quelle est celle répondant systématiquement négativement ?

14% des Français considèrent que l’ensemble des qualificatifs correspond bien à l’idée qu’ils se font de Ségolène Royal (que l’on pourrait qualifier de soutiens), 28% portent un jugement tout à fait opposé (c’est-à-dire tout à fait rétives à la candidate du Parti Socialiste lors de la précédente échéance présidentielle).

Relevons parmi les 14% de soutiens : 28% des sympathisants de Gauche, 34% de ceux se déclarant proches du Parti Socialiste, 39% de ses anciens électeurs, 16% des jeunes et 19% des personnes issues des catégories populaires.

Lors de la dernière campagne présidentielle Ségolène Royal avait été confrontée à une double « défection » électorale : personnes âgées ainsi que catégories supérieures. En cette fin d’année 2010, 26% des personnes âgées de 50 ans et plus comme 29% des catégories supérieures n’attribuent aucun qualificatif positif à Ségolène Royal (contre respectivement 13% et 10% considérant que tous les mots lui correspondent bien). La reconquête de ces deux franges de populations constituera probablement l’un des enjeux des semaines à venir.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Résultats détaillés

lcp_02122010_01

 

lcp_02122010_02

 

En savoir plus :

Share