Les suites de l’élection contestée à la présidence de l’UMP

Sondage Harris Interactive pour 20Minutes

Enquête réalisée en ligne les 21 (après les interventions télévisées de François Fillon et Jean-François Copé) et 22 novembre 2012. Echantillon de 961 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 23 novembre 2012 – A la demande de 20 Minutes, Harris Interactive a réalisé un sondage auprès des Français suite à l’élection contestée du Président de l’UMP. Face aux derniers rebondissements et à la contestation de la victoire de Jean-François Copé suite à la non-prise en compte de votes dans les territoires d’outre-mer, il s’agissait d’appréhender quels rôles doivent être joués par différents protagonistes selon les Français, et plus particulièrement selon les sympathisants de l’UMP : Alain Juppé peut-il légitimement occuper la présidence transitoire du parti ? Quelle attitude doit adopter François Fillon par rapport à sa formation politique ?

Que retenir de cette enquête ?

  • Les Français, et a fortiori les sympathisants UMP, estiment majoritairement que la « médiation » d’Alain Juppé, appelé par le camp de François Fillon à prendre la présidence transitoire du parti dans l’optique d’apaiser et d’éclaircir la situation, serait une bonne chose (respectivement 76% et 84%).

graph_20min_23112012

  • Les sympathisants UMP souhaitent très majoritairement que François Fillon reste au sein du parti et même près des deux-tiers qu’il y occupe des responsabilités importantes, tandis que les Français sont plus partagés, 40% estimant qu’il devrait quitter l’UMP.

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share

  • 20 minutes
  • Alain Juppé
  • français
  • François Fillon
  • Jean-François Copé
  • Présidence UMP
  • UMP