/home/customer/www/harris-interactive.co.uk/public_html/wp-content/themes/boot/page.php

Les réseaux sociaux, pour le meilleur et pour le pire – Enquête 2/3

Enquête Toluna Harris Interactive pour les zOOms de l'Observatoire Cetelem

Enquête réalisée par Harris Interactive en ligne du 25 au 26 mai 2023. Échantillon de 1010 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Enquête 2/3 – Réseaux d’influence

 

Paris, le 16 juin,

Télécharger le rapport complet

 

Points clés : que retenir de cette enquête ?

 

  • 52% des Français estiment que les réseaux sociaux reflètent bien la société française, quand 48% pensent au contraire qu’ils la reflètent mal. Un avis mitigé qui traverse les générations de manière relativement homogène… sauf chez les 65 ans et plus, qui pensent en majorité que ces réseaux reflètent mal la société. Néanmoins, 61% des Français considèrent que les réseaux sociaux exercent une forte influence sur la société. Cette influence s’appliquerait autant aux goûts et aux achats qu’aux idées et opinions des Français.

 

  • 70% des Français ont une mauvaise image des influenceurs et influenceuses, d’une manière générale, quand seuls 20% en ont une bonne image. Cependant, les plus jeunes ont une meilleure image des influenceurs que leurs aînés (jusqu’à 50% de bonne image chez les 15-24 ans). Si tous voient cette nouvelle profession comme un moyen de générer de l’argent (81%), ils sont néanmoins peu nombreux à croire en la stabilité de ce modèle économique (34%) et peu également (21%) à s’imaginer poursuivre de type de « carrière » eux-mêmes… à nouveau, à la différence des plus jeunes, dont 50% estiment qu’il s’agit d’un métier qu’ils auraient aimé eux-mêmes pratiquer.

 

  • Une minorité de Français (30%) indiquent faire confiance aux recommandations produit des influenceurs, lorsque le produit est présenté dans le cadre d’un partenariat avec une marque. Un chiffre à peine plus élevé lorsque le produit est présenté en dehors de tout partenariat (36%).

 

  • Et pourtant, les avis des influenceurs, comme ceux des autres internautes, semblent bel et bien orienter la consommation des Français : 1 personne sur 3 indique avoir déjà découvert un produit grâce à un influenceur, et 1 sur 4 indique l’avoir même acheté. Aussi, avant d’acheter un produit, 42% des Français disent tenir compte des avis des autres consommateurs accessibles sur les réseaux sociaux sur les produits de la marque.

 

  • Alors, influence ou désinfluence ? Les Français consomment des contenus et reconnaissent pour certains en suivre les recommandations pour leurs achats. Mais ils restent nombreux à chercher au maximum à éviter les publicités sur leurs réseaux, qu’ils vivent comme une nuisance (78%). Et s’ils ont du mal à croire totalement en la sincérité des nouveaux apôtres de la désinfluence (54%), ils sont plutôt enclins à penser qu’il s’agit d’une bonne démarche dans le contexte d’inflation et de surconsommation actuels (63%).

 

Télécharger le rapport complet

Share