Les parents d’enfants de 3-14 ans et le retard d’apprentissage

Enquête Harris Interactive pour Osmo

Enquête réalisée en ligne du 8 au 15 juillet 2021. Échantillon de 1 000 personnes, représentatif des parents d’enfants de 3 à 14 ans en France. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe et âge de l’enfant, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation des parents.

 

Paris, le 21 septembre,

 

Télécharger le rapport complet

 

Osmo, éditeur de jeux ludo-éducatifs interactifs, dévoile les résultats d’une étude menée par Harris Interactive auprès de 1000 parents d’enfants âgés de 3 à 14 ans qui vise à comprendre comment les parents appréhendent cette rentrée. L’étude tente de répondre aux questions suivantes : les parents craignent-ils un retard d’apprentissage de leur enfant ? Comment utiliser les outils numériques dans le cadre scolaire ? Quelle place donner aux outils numériques dans une pédagogie globale ?

 

Parmi les principaux enseignements de l’étude :

  • 78% des parents se déclarent confiants à propos de la rentrée scolaire à venir.
  • 60% considèrent que l’apprentissage de leur enfant n’a pris ni avance, ni retard.
  • Environ 80% des parents pensent que les classes devraient être d’avantage équipées d’outils numériques.
  • 67% des parents sont prêts à utiliser des outils numériques interactifs pour aider leurs enfants.

 

Un contexte exceptionnel qui n’entame pas l’optimisme des parents

Pour la deuxième année consécutive, le quotidien des enfants scolarisés a été perturbé par la crise sanitaire. Davantage que l’année précédente, l’année scolaire 2020-2021 a confronté les enfants et leurs parents à des conditions d’apprentissage exceptionnelles, avec de l’enseignement à distance et des fermetures de classes. L’inquiétude des parents à l’égard de la rentrée existe, sans être majoritaire puisque 60% d’entre eux estiment que leur enfant n’a pris ni avance, ni retard d’apprentissage. Ils sont pourtant 28% à estimer que la pandémie a entraîné un retard d’apprentissage chez leur enfant. Un chiffre qui monte à 38% des parents d’enfants âgés de 12 à 14 ans. Néanmoins, 78% des parents se déclarent dans l’ensemble plutôt confiants pour la rentrée scolaire 2021 et s’y projettent avec optimisme. On constate que ce chiffre est cependant un peu moindre pour les parents de collégiens (71%), des établissements plus touchés par un protocole sanitaire contraignant.

 

Des parents impliqués pour améliorer l’apprentissage de leurs enfants

Pour rattraper d’éventuels retards, 73% des parents comptaient mettre en place des activités extrascolaires pendant les vacances d’été. Avec en tête le classique cahier de vacances, ce sont près de 6 parents sur 10 qui envisageaient des révisions sur la base des cours de l’année écoulée (58%) ou avec des jeux ludo-éducatifs numériques (57%). Cette dernière option permettant d’allier jeu, apprentissage et écran, alors que la météo capricieuse a pu réduire les possibilités d’activités en plein air cet été. Les cours de soutien (31%), des stages d’été (28%) ou le dispositif « Ecole apprenante » (29%) recueillent moins d’intérêt pour les parents.

Pendant l’année, les parents envisagent aussi de mettre en place des actions pour améliorer l’apprentissage. Ils déclarent tout d’abord vouloir s’impliquer dans les devoirs de leur enfant (78%) quitte à leur demander d’en faire un peu plus… L’étude révèle ainsi que la perspective de disposer d’outils numériques interactifs à la maison séduit les parents : 67% sont prêts à utiliser des outils numérique et 80% d’entre eux estiment que cela pourrait permettre d’améliorer l’apprentissage de leur enfant. Un chiffre qui monte à 85% chez les parents de collégiens.

 

L’usage du numérique à l’école plébiscité

Concernant les outils numériques à l’école, les parents expriment une bonne confiance dans le corps enseignant pour répondre aux enjeux pédagogiques, dans un domaine qu’ils jugent important de développer. Trois quarts des parents estiment que les enseignants sont bien formés à l’utilisation d’outils numériques dans leur pédagogie que ce soit au collège (76%), en élémentaire (77%) ou en maternelle (75%).

Au moins 8 parents sur 10 estiment qu’il faudrait développer les outils numériques à l’école pour améliorer l’apprentissage des matières principales : des sciences (85%), du calcul et des mathématiques (82%), ou encore du français (79%). 80% également citent la capacité à résoudre des problèmes comme un domaine de développement possible.

Toutefois, la proposition de davantage équiper les classes d’outils numériques suscite des réponses plus contrastées selon le niveau scolaire concerné : si cette idée fait consensus pour le collège (88%) et reste largement partagée concernant l’élémentaire (81%), elle est plus discutée concernant la maternelle (67%). Aux yeux de tous les parents, quel que soit l’âge de leur propre enfant, le collège et l’élémentaire apparaissent comme des espaces plus adaptés aux outils numériques que la maternelle.

 

Télécharger le rapport complet

 

Share

  • apprentissage
  • Harris Interactive
  • osmo
  • parents
  • retard