Les Français, l’évolution de la crise de la covid et l’instauration potentielle de nouvelles mesures sanitaires

Enquête Harris Interactive pour LCI

Enquête réalisée en ligne le 27 octobre 2020 en journée. Échantillon de 1026 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux
variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

Télécharger le rapport

 

 

A la veille de possibles nouvelles annonces concernant la gestion de la Covid-19, les Français font preuve d’une inquiétude marquée : 89% (+4 points par rapport au 14 octobre dernier) se déclarent inquiets et même un sur deux très inquiet. Ce sentiment s’inscrit dans un contexte où 85% de la population anticipe une progression de la Covid au cours des prochains jours. Qui plus est, 68% de nos compatriotes sont inquiets à l’idée de devoir être à nouveau confinés. Sur ces trois points jamais l’inquiétude et les anticipations négatives n’ont été aussi élevées.

Dans un climat où « l’opinion » a été préparée à des mesures strictes, une nette majorité de Français pronostique l’obligation du télétravail, le couvre-feu étendu à 19h00, le confinement le week-end, un confinement permanent dans les zones en alerte maximale ou encore la fermeture des universités. Non seulement les Français pronostiquent ces différentes mesures mais… ils s’y déclarent favorables.

Seuls deux points constituent des zones d’achoppement :  la fermeture des écoles élémentaires et du secondaire après les vacances de la Toussaint (« seuls » 55% des Français et 58% des parents y sont favorables) et le confinement de la totalité du pays (45% favorables).

Enfin, les Français interrogés se montrent plus enclins à respecter l’obligation de télétravailler et le couvre-feu à partir de 19h00 (pour les trois quarts d’entre eux) qu’à respecter le confinement du week-end (65% le feraient de manière stricte) ou le confinement continu (54%). Le respect de la règle semble moins faire sens auprès des personnes âgées de moins de 35 ans. Notamment en ce qui concerne l’observance absolue du confinement du week-end et du couvre-feu à partir de 19h.

On relève, tendanciellement, peu de différences selon l’exposition géographique au virus. Le fait de résider dans un département en « alerte maximale » ne génère ni inquiétude plus forte que sur le reste du territoire, ni appel à des mesures plus (ou moins) strictes de la part du gouvernement.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • confinement
  • coronavirus
  • couvre-feu
  • covid19
  • crise sanitaire
  • mesures du gouvernement
  • reconfinement
  • télétravail