Les Français, le Parti Socialiste dans le cadre de l’élection présidentielle de 2017 et les traits d’image comparés de François Hollande et de Manuel Valls

Les Français, le Parti Socialiste dans le cadre de l’élection présidentielle de 2017 et les traits d’image comparés de François Hollande et de Manuel Valls

Etude Harris Interactive pour Le Figaro Magazine / LCP

Enquête réalisée en ligne les 21 et 22 octobre 2013. Echantillon de 1 085 personnes représentatif de la population française âgée d’au moins 18 ans, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

Paris, le 24 Octobre 2013 – A la demande du Figaro Magazine et de LCP, Harris Interactive a réalisé une enquête interrogeant les Français sur le prochain candidat socialiste à l’élection présidentielle de 2017. Il s’agissait de comprendre comment se structure le regard des Français à l’égard de différents candidats potentiels issus du Parti socialiste : les Français expriment-ils une préférence ? Comment évaluent-ils les chances de ces candidats de l’emporter en 2017 face à un candidat de Droite ? Quels sont les principaux traits d’image de François Hollande et de Manuel Valls ? De façon transversale, dans quelle mesure le jugement porté par les sympathisants de Gauche est-il spécifique par rapport à l’ensemble de la population ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Manuel Valls est la personnalité socialiste que le plus de Français souhaitent voir représenter le PS à l’élection présidentielle de 2017 : ce souhait est exprimé par 33% des Français, alors qu’aucune autre personnalité du PS ne recueille plus de 10% des suffrages : 9% pour François Hollande, 8% pour Martine Aubry, 3% pour Arnaud Montebourg et enfin 2% pour Benoît Hamon, quand 42% ne choisissent aucune de ces personnalités. Néanmoins, les sympathisants de Gauche – et davantage encore les sympathisants du Parti socialiste – privilégient l’actuel Président de la République au Ministre de l’Intérieur : 27% des sympathisants de Gauche déclarent ainsi souhaiter que François Hollande représente le PS, contre 23% pour Manuel Valls et 22% pour Martine Aubry, seulement 7% pour Arnaud Montebourg et 4% pour Benoît Hamon. L’écart en faveur de François Hollande est plus important si l’on s’en tient aux sympathisants du Parti socialiste en particulier (37%, contre 24% en faveur de Manuel Valls). Aujourd’hui, le souhait de voir Manuel Valls candidat socialiste à la prochaine élection présidentielle est donc principalement exprimé par des personnes n’appartenant pas à sa famille politique, qu’il s’agisse de sympathisants de Droite (48% souhaitent que Manuel Valls soit le candidat PS) ou du Front National (36%).

graph_figaro_24102013

Si le candidat socialiste était opposé à un candidat de Droite au 2nd tour de la prochaine élection présidentielle de 2017, les Français anticipent aujourd’hui plutôt une défaite du candidat socialiste. Seul Manuel Valls est pronostiqué vainqueur d’un duel avec un candidat de Droite, 54% des Français estimant qu’il l’emporterait « certainement » ou « probablement ». En revanche, seulement 20% des Français pensent que Martine Aubry l’emporterait dans cette situation, pour 16% en cas de candidature de François Hollande, 15% si le candidat est Arnaud Montebourg et 10% si le candidat est Benoît Hamon. Au global, 33% des Français jugent que le candidat de Gauche s’inclinerait systématiquement, quel qu’il soit, tandis que 28% des Français voient dans Manuel Valls le seul candidat socialiste capable de battre un candidat de Droite à la prochaine élection présidentielle. Les sympathisants de Gauche semblent plus confiants dans la capacité des autres personnalités socialistes à l’emporter face à un candidat de Droite : ils sont certes 66% à anticiper une victoire de Manuel Valls, mais également 49% à pronostiquer une victoire de Martine Aubry et 36% une victoire de François Hollande. Rappelons qu’à travers leurs réponses à cette question, les Français font état de pronostics et non de souhaits. Et qu’il était question ici de savoir s’il serait capable d’être élu face à la Droite, sans qu’il soit précisé le candidat l’incarnant.

graph2_figaro_24102013

 

  • Dans l’ensemble, les Français portent un regard plus positif sur Manuel Valls que sur François Hollande. Sur la totalité des dimensions testées, le Ministre de l’Intérieur est ainsi mieux perçu que le Président de la République. Néanmoins, cette meilleure perception de Manuel Valls s’explique surtout à nouveau par le regard plus positif que portent les sympathisants de Droite ou du Front National sur le Ministre de l’Intérieur : en effet, auprès des sympathisants de Gauche, le Président de la République est perçu de façon globalement comparable à Manuel Valls.
  • François Hollande est jugé « sympathique » et « honnête » par un peu moins d’un Français sur deux (45% et 43%) : il s’agit des qualités les plus largement attribuées au Président de la République. En effet, moins d’un Français sur trois estiment qu’il est « courageux » (30%), qu’il « représente bien la France à l’étranger » (30%), qu’il est « compétent » (27%), ou encore qu’il « a de bonnes idées pour la France » (26%). Moins d’un quart des personnes interrogées jugent qu’il « peut réformer le pays dans le bon sens » (24%), qu’il « comprend bien les préoccupations des Français » (24%), qu’il « sait où il va » (21%), qu’il « dirige bien la France » (21%) ou qu’il est « crédible » (20%). Enfin, moins de 20% des Français estiment que les Président de la République est « rassurant » (19%), « capable de tenir ses engagements » (19%) et « dynamique » (16%). Pour l’ensemble de ces dimensions, les Français portent un regard légèrement plus critique sur François Hollande qu’au début du mois d’octobre.
  • Le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls est mieux perçu que François Hollande sur la totalité de ces traits d’image : une nette majorité de Français le qualifie ainsi de « dynamique » (71%), « courageux » (66%), sachant où il va (63%), « compétent » (63%), « crédible » (59%), capable de tenir ses engagements (58%) et honnête (58%). Environ une personne sur deux estime qu’il a de bonnes idées pour la France (55%), qu’il représenterait bien la France à l’étranger s’il était Président (54%), qu’il comprend bien les préoccupations des Français (53%), qu’il est rassurant (52%), qu’il dirigerait bien la France s’il était Président (51%), qu’il peut réformer le pays dans le bon sens (51%) et enfin qu’il est sympathique (48%).

graph3_figaro_24102013

  • A nouveau, notons que la perception largement positive de Manuel Valls est due en partie au jugement exprimé par les sympathisants de Droite, qui portent un regard nettement plus positif sur le Ministre de l’Intérieur que sur François Hollande. Auprès des sympathisants de Gauche, les jugements sont plus partagés : par rapport au Président de la République, Manuel Valls dispose clairement d’une image plus volontaire. Ainsi, Manuel Valls est davantage identifié comme courageux (79% contre 65%), crédible (72% contre 56%), sachant où il va (79% contre 54%), capable de tenir ses engagements (73% contre 51%), rassurant (61% contre 51%) et surtout dynamique (84% contre 39%). En revanche, François Hollande est mieux perçu par les sympathisants de Gauche que le Ministre de l’Intérieur sur des dimensions humaines : sa capacité à être honnête (86% contre 70%) et surtout sympathique (84% contre 50%).

 

En savoir plus :

Le communiqué de presse

L’ensemble des résultats

 

Share

  • Arnaud Montebourg
  • Benoît Hamon
  • Droite
  • élection présidentielle
  • Figaro Magazine
  • français
  • françois hollande
  • Front National
  • Gauche
  • LCP
  • Manuel Valls
  • Martine Aubry
  • Ministre de l’Intérieur
  • Parti socialiste
  • PS
  • sympathisants de Droite
  • sympathisants de Gauche