Les Français, le bricolage et le DIY pendant le confinement

Enquête Harris Interactive pour Mano Mano

Etude réalisée par Harris Interactive pour Mano Mano le 26 mars 2020, échantillon : 1037 répondants, représentatifs de la population française âgée de 15 ans et plus (méthode des quotas sur le sexe, l’âge, la csp et la région d’habitation), recueil réalisé en ligne auprès de l’access panel Harris Interactive dans le cadre de l’Observatoire Covid-19 réalisé quotidiennement par Harris Interactive.

 

Suite aux mesures de confinement entrées en vigueur depuis le 17 mars dernier, Harris Interactive a interrogé les Français pour Mano Mano afin de mieux comprendre comment ces derniers s’adaptaient à la situation et avaient changé leurs habitudes en matière de bricolage, de jardinage et de rénovation.

 

Télécharger le rapport

 

L’étude met d’abord en évidence un certain nombre de changements dans les habitudes des Français depuis le début du confinement, certaines activités ayant prises ainsi plus de place dans leur emploi du temps :

  • Parmi celles-ci, on peut noter le fait de regarder des films / séries / programmes TV, mais aussi le fait de ranger/trier ou de faire le ménage ou encore le repos et les jeux avec les enfants(pour ceux concernés) : au moins 5 répondants sur 10 déclarent y consacrer davantage de temps.
  • 1 tiers des Français indiquent aussi davantage faire des travaux d’entretien ou bricoler.
  • Les répondants les plus âgés (les retraités) sont ceux qui indiquent le moins avoir changé leurs habitudes, contrairement aux actifs et aux plus jeunes.

 

Plus spécifiquement, en matière de travaux :

  • Si les petits travaux (comme changer une ampoule, planter des graines et des plantes, monter un meuble, procéder à un grand nettoyage de printemps) se révèlent facilement envisageables en période de confinement pour 7 à 9 Français sur 10, d’autres travaux, sans doute perçus comme plus ambitieux et plus complexes, comme la plomberie ou la réparation d’appareil électro-ménagers, semblent chose peu aisée pour une majorité de Français.
  • Pendant cette période où les déplacements sont extrêmement limités et encadrés, c’est prioritairement et naturellement vers des tutoriels vidéo sur Internet que les Français se tourneraient pour s’informer sur des travaux à réaliser.
  • Enfin, les Français profitent de cette période particulière pour développer leur potentiel créatif, en exerçant des activités manuelles de manière autonome, seuls ou avec leurs proches (Do it Yourself). A ce titre, près d’un tiers des Français disent pratiquer des loisirs créatifs comme du coloriage, du collage, de la peinture, de la mosaïque. Viennent ensuite les activités de couture/tricot et la réparation/customisation de meubles, auxquelles se prêtent un quart des répondants.
    • Précisons que les femmes, les plus jeunes (moins de 35 ans) ainsi que les foyers avec enfant(s) sont ceux qui déclarent le plus pratiquer des activités DIY en période confinement.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • bricoloage
  • confinement
  • manomano
  • Observatoire Covid-19