Les Français face à la fumée de cigarette Sondage Harris Interactive pour Les Droits des Non Fumeurs

Les Français face à la fumée de cigarette

Sondage Harris Interactive pour Les Droits des Non Fumeurs

Enquête réalisée en ligne du 7 au 9 décembre 2011. Echantillon de 1157 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 21 décembre 2011

 

Quels sont les principaux enseignements de cette étude ?

 

  • Les Français affirment, dans l’ensemble, être gênés lorsque des personnes fument : Ils considèrent surtout gênant que des personnes fument en présence d’enfants, particulièrement en intérieur comme dans l’habitacle d’une voiture (92%) mais également en extérieur dans les espaces pour enfants des parcs et jardins (66%). Une majorité juge également plutôt gênant le fait que des personnes fument dans les files d’attente des lieux de loisirs, et 45% aux terrasses des cafés et restaurants.
  • Une proportion non négligeable de Français déclare avoir été en contact avec la fumée de tabac au cours des six derniers mois, et en avoir été dérangée, particulièrement aux terrasses des cafés et restaurants (60%, dont 29% dérangés), mais aussi sur les quais d’une gare (44%, dont 24%) ou encore dans les restaurants, cafés et brasseries (32%, dont 21%). Plus d’un tiers (36%) a également été en contact avec la fumée de tabac sur son lieu de travail (18% dérangés) et un cinquième dans les transports en commun (18% dérangés). Au global, 64% des Français disent ainsi avoir été exposés à la fumée de cigarette dans un lieu où cela est normalement interdit au cours des six derniers mois (restaurants, transports, quais, lieux de travail). L’importance de ce chiffre nous amène à penser qu’au-delà de l’explication du non-respect possible de la loi, il existe sans doute une sensibilité forte des Français, et particulièrement des non-fumeurs, à la problématique de la fumée de cigarette dans l’espace public et que la perméabilité des espaces et les zones de flou concernant le droit peuvent entretenir ce sentiment d’une forte exposition : Qu’en est-il des arrêts de bus, des quais non couverts, de la fumée qui entre lorsque la porte du café s’entrouvre pour le passage d’un client ou lorsque la fumée de cigarette d’un collègue pénètre par la fenêtre ?
  • Enfin, un peu plus d’un tiers des habitants d’immeuble se disent en général confrontés à la fumée de tabac dans les parties collectives, et environ un quart en est dérangé dans les parties communes ou lorsque cela provient des appartements et balcons voisins. Au total, tous lieux et provenances confondues, 61% des Français habitant en immeuble indiquent avoir été en contact au cours des six derniers mois avec la fumée de cigarette dans leur lieu d’habitation et 45% en ont été dérangés (27% des fumeurs).
  • Dans l’ensemble, les fumeurs actuels sont logiquement plus tolérants vis-à-vis de la fumée de cigarette tandis que les anciens fumeurs émettent en général une opinion intermédiaire entre les fumeurs actuels et les personnes n’ayant jamais fumé.

 

En savoir plus :

Share