Les Français et l’éventualité d’un référendum sur le traité budgétaire européen Sondage Harris Interactive pour L’Humanité Dimanche

Les Français et l’éventualité d’un référendum sur le traité budgétaire européen

Sondage Harris Interactive pour L’Humanité Dimanche

Enquête réalisée en ligne les 20 et 21 septembre 2012. Echantillon de 1 057 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de l’interviewé(e) et vote au référendum sur le Traité établissant une Constitution pour l’Europe de 2005.

Paris, le 26 septembre 2012 – A la demande de L’Humanité Dimanche, Harris Interactive a réalisé un sondage auprès des Français sur la ratification du traité budgétaire européen. Réalisée avant la prise de position d’Europe Ecologie – Les Verts contre la ratification de ce traité par la France, cette enquête visait à mesurer le regard des Français sur le mode de ratification préférable concernant ce traité : estiment-ils, à la veille de la manifestation qui se déroulera le 30 septembre prochain, que ce texte doit être ratifié uniquement par le Parlement, ou qu’il doit plutôt être validé par un référendum ? Se sentent-ils suffisamment informés sur ce sujet, que ce soit par les responsables politiques ou par les médias ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Pour la ratification du traité budgétaire européen, deux Français sur trois (65%) privilégient l’organisation d’un référendum à un vote strictement parlementaire. La voie référendaire est particulièrement souhaitée par les personnes ayant voté « non » au référendum de 2005 sur le Traité établissant une Constitution pour l’Europe (TCE).
  • Près de trois Français sur quatre jugent que les enjeux liés à ce traité ne sont pas suffisamment évoqués ni par les médias(71%) ni par François Hollande et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault (74%). Le traitement de ce sujet est jugé insuffisant par toutes les catégories de population, y compris par les sympathisants socialistes (respectivement 64% et 59%). Notons que les personnes privilégiant l’option référendaire sont plus nombreuses que la moyenne à estimer que les enjeux du traité ne sont pas suffisamment évoqués par les médias (76%) ou l’exécutif (80%).

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share