Les Français et les Roms

Les Français et les Roms

Etude Harris Interactive pour Valeurs Actuelles

Enquête réalisée en ligne du 13 au 19 août 2013. Echantillon de 1 895 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

Paris, le 21 août 2013 – A la demande de Valeurs Actuelles, Harris Interactive a réalisé une enquête interrogeant le regard des Français sur les Roms. Rappelons que cette enquête portait spécifiquement sur les « Roms », c’est-à-dire les migrants récents issus le plus souvent de Roumanie ou de Bulgarie, et non sur les « gens du voyage » dans leur ensemble, même si cette distinction suscite fréquemment une confusion chez les Français.

Il s’agissait principalement ici de comprendre le regard porté par les Français sur la situation des Roms : attendent-ils que le gouvernement accorde une importance forte à ce sujet ? La présence de Roms en France préoccupe-elle les Français aujourd’hui ? Enfin, quelle serait l’attitude des personnes interrogées si un campement Rom venait s’installer près de chez elles – que ce soit dans un espace spécialement prévu à cet effet, ou non ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Près de trois Français sur quatre (73%) jugent que la place des Roms en France devrait constituer un sujet important pour le gouvernement : les sympathisants de Gauche partagent majoritairement ce jugement (65% important), quand les sympathisants de Droite et du Front National semblent particulièrement convaincus de l’enjeu associé à ce sujet (respectivement 77% et 78% important, dont 36% et 58% « très important »). Rappelons qu’il s’agissait d’une thématique peu présente au cours de la campagne présidentielle de 2012.
  • Sept Français sur dix (70%) déclarent être préoccupés par la présence de Roms en France : une minorité importante des sympathisants de Gauche (45%) font part de leur préoccupation, quand les sympathisants de Droite et du Front National se déclarent quasi unanimement préoccupés (respectivement 90% et 95%) – ce qui est sans doute lié à l’importance plus élevée qu’ils accordent à la question de l’immigration en général.
  • Une majorité relative ou absolue – en fonction des circonstances – de Français se déclare opposée à l’installation d’un campement Rom près de leur domicile : cette majorité est relative si le campement s’établissait dans un espace spécial prévu à cet effet (44% opposés, 25% favorables et 30% indifférents), et absolue s’il s’établissait dans un autre espace (86% opposés, 2% favorables et 10% indifférents). Les sympathisants de Droite et du Front National semblent opposés aux campements de Rom à proximité de leur domicile (pour au moins les deux tiers d’entre eux) quand les sympathisants de Gauche s’y déclarent majoritairement ouverts dans le cas où cette installation s’effectuerait sur un espace réservé (37% favorables, 37% indifférents, 24% opposés).

 

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share