Note HI – Les Français et les perturbateurs endocriniens