Les Français et les métiers du droit

Enquête Harris Interactive pour BFM Business

Enquête réalisée en ligne du 23 au 24 mars 2018. Échantillon de 1 106 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

 

À la demande de BFM Business, Harris Interactive a invité un échantillon représentatif de Français à se prononcer sur différents métiers du droit. Après la présentation par Nicole Belloubet des grands axes de sa réforme de la justice le 9 mars dernier, il s’agissait de mieux comprendre le regard que les Français portent sur ces professions et de savoir plus précisément comment ils envisagent les missions des notaires et des juges à l’avenir.

Télécharger le rapport

 

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

 

  • Les Français expriment une relative confiance dans les métiers du droit. Environ 7 Français sur 10 font confiance aux notaires (71%), aux juges (70%) ainsi qu’aux avocats (69%). Les personnes propriétaires de leur logement ont quant à elles une tendance plus prononcée à faire confiance aux notaires (75%).

 

  • Les Français étaient ensuite invités à indiquer si selon eux, dans le cadre d’une opération juridique, les différents corps de métier agissaient en tenant compte de l’intérêt de l’ensemble des parties, ou en privilégiant l’intérêt de certaines d’entre elles. Les juges (65%) et les notaires (56%) sont majoritairement considérés par les Français comme tenant compte de l’intérêt de toutes les parties. Tendance plus marquée chez les femmes (68%) et les jeunes (75%) en ce qui concerne les juges, chez les propriétaires (59%) en ce qui concerne les notaires. À l’inverse, 68% des Français considèrent que les avocats agissent en tenant compte uniquement de l’intérêt de certaines des parties lors d’une opération juridique. Les Français associent donc majoritairement les notaires et les juges à une garantie de neutralité, identifiant plutôt les avocats comme les garants des intérêts de leurs clients.

 

  • Près de 9 Français sur 10 s’accordent à dire que le notaire est un acteur indispensable aux grandes étapes de la vie (86%), qui garantit le respect de la loi pour tous ses clients (87%). Les personnes issues des catégories aisées en sont encore plus convaincues que la moyenne. En cohérence avec cette attitude de confiance voire de bienveillance à l’égard des notaires, les Français se déclarent même en majorité en faveur de l’élargissement du domaine de leurs compétences. Ils sont en effet nombreux à déclarer qu’il serait une bonne chose que les notaires s’occupent de la vente d’immeubles aux enchères (77%), de la modification d’un contrat de mariage en présence d’enfants mineurs (76%), de l’adoption de l’enfant majeur d’un conjoint (72%) ou encore de la procédure de divorce dans sa totalité (70%). Les personnes en couple avec enfant(s) portent un regard encore plus positif sur cet éventuel élargissement du champ de compétences des notaires, et se déclarent systématiquement plus que la moyenne en faveur de l’élaboration, par lui, de ces différents actes.

 

  • À l’avenir, une majorité relative de Français exprime le souhait qu’il y ait davantage de dossiers traités par les notaires (42%), quand seulement 23% préfèreraient qu’ils en traitent moins. Ce souhait majoritaire semble relativement atteignable aux yeux des Français : 51% anticipent qu’à l’avenir en France, plus de dossiers seront traités par les notaires. À l’inverse, 42% des Français souhaitent que les juges s’occupent de moins de dossiers, tandis que 26% aimeraient les voir intervenir davantage.

 

  • De manière transversale, les personnes ayant déjà été en contact avec un notaire expriment une confiance plus prononcée envers cette profession (75%, contre 71% en moyenne). De même, les personnes ayant été en contact avec un notaire se montrent plus favorables que la moyenne à l’élargissement de leur domaine de compétences. Il semble donc que les personnes ayant déjà été en contact avec ces praticiens portent sur eux un regard plus positif.

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • Avocat
  • BFM Business
  • Juge
  • juridique
  • Métiers du droit
  • Notaire