Les Français et les grands évènements historiques

Etude Harris Interactive pour Europanova

Paris, le 13 janvier 2014 – Harris Interactive a réalisé, pour Europanova, une étude auprès des Français sur leur perception de l’impact de différents évènements sur le cours de l’Histoire. Une liste de faits marquants, s’étalant du début du XXème siècle à aujourd’hui et couvrant différentes dimensions géographiques et historiques, leur était proposée.
Cette étude a été réalisée à l’occasion de la sortie du livre « Une jeunesse européenne » (Collection blanche, Grasse, 15 janvier 2015) qui revient sur les grands événements qui ont marqué l’imaginaire des français.

Quel regard les Français portent-ils sur différents grands évènements ayant pu marquer l’Histoire ? Dans quelle mesure les évènements français, européens ou mondiaux contribuent à ponctuer l’Histoire ? De quelle manière, en dehors de toute chronologie s’inscrivent-ils dans l’opinion les uns par rapport aux autres ?

Que retenir de cette enquête ?

  • Les deux guerres mondiales s’imposent comme les évènements ayant le plus impacté l’Histoire pour plus de 9 Français sur dix. Souvent vues comme en premier lieu l’affrontement entre la France et l’Allemagne, on le voit ces deux événements européens marquent en premier lieu les Français. Dans leur sillage, d’autres évènements, très étroitement liés à ces épisodes, survenus à l’issue de ces conflits et notamment du deuxième, constituent des moments clés pour les Français : la décolonisation après 1946 (76%), la création de l’Etat d’Israël en 1948 (72%) et le mur de Berlin, davantage sa chute en 1989 (90% soit le 3ème événement le plus impactant pour les Français) que sa construction en 1961 (83%).
  • Deux évènements majeurs américains retiennent par ailleurs l’attention des Français : les attentats du 11 septembre 2001 (86%) et l’élection de Barack Obama comme Président des Etats-Unis en 2008 (66%). Sur le plan national, en France, deux faits marquants se distinguent également, d’un poids historique jugé toutefois inégal : Le Front Populaire avec les congés payés en 1936 (jugé important par 83% des Français) et les évènements de mai 1968 (75%). Sur le plan européen, la création de l’Euro comme monnaie unique en 1999 s’impose comme un fait majeur en Europe pour 75% des Français, davantage que la création de la CECA en 1951 (66%) ou encore la mise en place de la libre circulation des personnes au sein de l’espace Schengen en 1985 (64%).
  • Les épisodes les moins marquants sont politiques et concernent la France ou l’Europe. Un Français sur deux ou moins considère ainsi que l’élection de François Mitterrand comme Président de la République (50%), la qualification de Jean-Marie Le Pen pour le 2nd tour de l’élection présidentielle française en 2002 (41%) ou encore l’élection du Parlement Européen au suffrage universel direct en 1979 (44%) a eu incidence majeure sur le cours de l’Histoire.
  • D’une manière générale, les événements mondiaux sont généralement perçus comme plus importants pour le cours de l’Histoire que les événements français et a fortiori les événements européens : 98% des Français estiment qu’au moins un de ces faits internationaux a eu un impact « très important » sur le cours de l’Histoire), 53% s’agissant des évènements français et 44% pour les évènements européens.
  • On relève également que les événements géopolitiques marquent plus que les moments électoraux ou institutionnels à proprement parler.
  • Enfin, si les femmes, les personnes les plus âgées et les sympathisants de Gauche tendent à majorer de façon quasi-systématique l’impact des évènements testés, en revanche peu de différences générationnelles émergent, la hiérarchie des faits marquants étant identique à quelques exceptions près, chez plus les jeunes et chez les plus âgés.

 

En savoir plus :
La note détaillée
L’ensemble des résultats

Share

  • Europanova
  • français
  • Histoire