Les Français et les calories : quel rapport à la nutrition ?

Etude Harris Interactive pour le Mouvement pour l’Equilibre Nutritionnel (MENU)

Enquête réalisée du 24 au 26 juin et du 04 au 06 novembre 2014. Echantillons de 1 000 et 1 002 personnes représentatifs des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

Paris, le 4 décembre 2014 – A la demande du Mouvement pour l’Équilibre Nutritionnel (MENU), Harris Interactive a réalisé une enquête auprès des Français sur leur rapport aux calories et à la nutrition en général. Quelle connaissance et quel intérêt ont-ils pour ce sujet ? Comment définissent-ils l’équilibre nutritionnel et comment le mettent-ils en pratique ? Comment appréhendent-ils le sujet de la nutrition dans le contexte des fêtes de fin d’années ? Enfin, observe-t-on des différences significatives dans ces domaines selon le profil des répondants (sexe, âge, corpulence, etc.) ?

Que retenir de cette enquête ?

  • 62% des Français déclarent connaitre l’apport calorique des aliments et boissons qu’ils consomment

    une connaissance nettement plus courante parmi les milieux privilégiés, les personnes ayant déjà fait un régime et les femmes.

  • Pour la plupart des Français (60%), l’équilibre nutritionnel consiste à manger des repas incluant différentes familles d’aliments.

    On remarque néanmoins une nuance différente selon le sexe, les femmes se concentrant davantage sur cet équilibre dans la composition des repas quand les hommes insistent un peu plus souvent sur une compensation des apports par l’activité physique.

  • Les Français se montrent partagés quant à la facilité de composer des menus équilibrés

    53% estimant qu’il s’agit d’une tâche facile et 46% d’une tâche difficile, et plus particulièrement pour les personnes ne faisant pas de sport, en situation d’obésité ou peu diplômées.

  • Les aliments très caloriques qui viennent le plus souvent à l’esprit des Français en spontané sont le beurre, les frites, le sucre et la charcuterie mais en cumulé ce sont les aliments sucrés qui dominent. Les aliments associés au « light » sont en revanche principalement les légumes. Les édulcorants sont bien identifiés (87%) et pourraient répondre à une certaine demande puisque 57% des répondants indiquent renoncer au moins de temps en temps à des aliments parce qu’ils sont trop caloriques.
  • Plus de quatre Français sur dix indiquent avoir déjà suivi un régime alimentaire pour perdre du poids,

    le plus souvent hypocalorique ou protéiné et préfèrent dans cette optique manger moins (65%) ou faire plus de sport (41%) plutôt que de privilégier des produits édulcorés (25%).

  • La prise en compte « directe » des calories apparait toutefois relative dans la gestion de l’équilibre nutritionnel.

    En effet, si les Français se déclarent majoritairement attentifs à leur poids (69%), aux propriétés des aliments qu’ils consomment (66%) et à la pratique régulière d’un sport (57%), le comptage des calories est relégué au second plan (22%).

  • Leur première source d’information en matière de nutrition est l’étiquetage

    (24%), devant Internet (14%) alors que les acteurs médicaux sont peu cités.

  • Près d’un Français sur deux (48%) estime qu’il va prendre du poids pendant les fêtes de fin d’année,

    la plupart anticipant une prise de poids entre 1 kilo et 2 kilos (66%).

En savoir plus :

Share

  • français
  • MENU
  • Mouvement pour l’Equilibre Nutritionnel
  • nutrition