Les Français et les boissons, entre émotions et sensations

Les Français et les boissons, entre émotions et sensations

Etude Harris Interactive pour l’Institut Européen de l’Hydratation

Enquête réalisée en ligne du 2 au 9 septembre 2013. Echantillon de 1000 personnes, représentatives de la population française âgée de 15 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 27 septembre 2013 – A la demande de l’Institut Européen de l’Hydratation, Harris Interactive a réalisé un sondage auprès des Français sur les boissons. Il s’agissait d’appréhender le rapport que les Français entretiennent aux différentes boissons : quelles sensations et émotions associent-ils spontanément aux boissons ? Ont-ils tendance à varier leurs apports hydriques ou à privilégier toujours les mêmes boissons ? Associent-ils certaines sensations ou émotions plus spécifiquement à certaines boissons plutôt qu’à d’autres ? Que véhiculent comme imaginaire l’eau, l’alcool, les boissons chaudes ou encore les boissons fraiches sans alcool ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Plus de six Français sur dix (62%) indiquent faire attention à boire un litre et demi par jour. Ils font ainsi un peu plus attention à cet aspect qu’au fait de manger cinq fruits et légumes par jour, à faire 30 minutes d’activité physique par jour ou à manger trois produits laitiers. Les seniors sont plus nombreux à indiquer faire attention au fait de boire suffisamment que les plus jeunes.
  • De manière générale, les boissons non alcoolisées évoquent spontanément des sensations telles que la fraicheur/le rafraîchissement, mais également, en mineur, des émotions telles que le plaisir ou le bien-être.
  • L’eau apparaît très majoritairement comme la boisson la plus indiquée pour « se désaltérer » (81%), « faire du sport » (68%) et « prendre soin de son corps » (65%). Pour 66% des répondants, c’est également la boisson qui évoque le mieux « la santé et le bien-être ». Ainsi l’eau, si elle revêt un certain nombre de qualificatifs positifs, ne suscite pas véritablement d’évocations à caractère émotionnel, étant assez peu associée aux autres dimensions (fête, plaisir, réconfort…).
  • Les alcools sont avant tout associés à « la fête » et à « la convivialité » : en priorité la bière ou le vin lorsqu’il s’agit de « partager du temps entre amis » (40%) ou de « se faire un petit plaisir » (28%) et les alcools plus forts lorsqu’il s’agit de « faire la fête » (43%) ou de « célébrer une bonne nouvelle » (39%). « La fête/le fun » ainsi que « la célébration » est donc avant tout du côté des cocktails et alcools forts (48% et 41%).
  • Le chocolat chaud est associé au « réconfort » (22%) mais aussi à la « gourmandise » (31%), renvoyant ainsi une partie des répondants en enfance (42%). 30% des parents d’enfants de 3 à 14 ans pensent également à cette boisson lorsqu’on parle « du goûter au retour de l’école ». De manière générale, le réconfort est plutôt associé aux boissons chaudes puisque le café (17%) et le thé ou la tisane (15%) font également partie des boissons les plus mentionnées lorsqu’il s’agit de se réconforter.
  • Pour « se détendre », les femmes privilégient avant tout le thé ou la tisane (33%), alors que les hommes choisissent plutôt la bière et le vin (28%), alors que les boissons fraîches apparaissant peu après (18%), particulièrement citées par les jeunes de 15 à 24 ans (30%). Comme pour la détente, la notion « d’énergie » suscite des évocations plus contrastées : le café arrive en 1ère position (28%), devant les jus de fruit (24%).
  • Les boissons fraîches sans alcool font avant tout penser aux « vacances » (30% les accolent, et même 47% des 15-24 ans). Notons également que 22% les associent prioritairement à « la gourmandise » (43% des jeunes), 19% à « la détente » (30% des jeunes), 22% au fait de « se faire un petit plaisir » (39% des jeunes) et 20% au fait de « passer du temps entre amis » (41% des jeunes). 19% des parents d’enfants de 3 à 14 ans les associent également au « goûter ».
  • Notons enfin que les Français indiquent être plus « routiniers » en matière de boissons qu’en matière d’alimentation. 65% des Français interrogés se définissent en effet comme « plutôt routiniers, consommant souvent les mêmes boissons et n’aimant pas tenter de nouvelles choses » quand 56% d’entre eux considèrent être « plutôt curieux, aimant découvrir de nouveaux ingrédients et de nouvelles recettes ».

 

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share