Les Français et l’efficacité énergétique

Enquête Harris Interactive pour Sonergia

Enquête réalisée en ligne du 19 au 24 février 2020. Échantillon de 2019 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.  Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

 

A une dizaine de jours du premier tour des élections municipales, les enjeux environnementaux constituent un sujet au cœur des débats. Ainsi Sonergia a sollicité Harris Interactive pour appréhender la perception des Français sur l’efficacité énergétique au travers de plusieurs interrogations : quelles représentations ont les Français de l’efficacité énergétique ? Comment perçoivent-ils l’engagement des collectivités territoriales sur ce sujet ? Quelle place l’efficacité énergétique tient-elle dans le débat des élections municipales ? Par ailleurs, au-delà de cet enjeu, l’étude a permis de creuser les perceptions relatives au dispositif de Certificats d’Economies d’Energie et de sonder le regard que les Français portent sur le transport du « dernier kilomètre » ?

 

Télécharger le rapport

 

L’efficacité énergétique : perception des Français et enjeux aux prochaines élections municipales
  • En termes de représentations, les Français associent spontanément l’efficacité énergétique aux énergies renouvelables et à l’économie d’énergie.
  • A un niveau individuel, 7 Français sur 10 estiment que la performance énergétique de leur logement est bonne, avec néanmoins une forte propension de plutôt bonne (61% des Français). Une perception de la performance énergétique du logement qui diffère selon le statut d’occupation : notons que les locataires ont un jugement plus mitigé sur la performance énergétique de leur logement que les propriétaires. De façon générale, les dispositifs destinés à aider les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique sont peu connus : 1 Français sur 2 se sent insuffisamment informé sur le sujet. C’est encore plus le cas des Français jugeant la performance énergétique de leur propre logement comme mauvaise (73%).
  • Au niveau collectif, les Français ont l’impression que l’ensemble de leurs collectivités territoriales sont plutôt préoccupés par les enjeux d’efficacité énergétique. Plus particulièrement, à l’échelle de la commune, plus de 2 Français sur 3 estiment que cet enjeu constitue une préoccupation pour la municipalité. Cependant, seuls 49% d’entre eux jugent efficaces les actions qui sont menées dans ce domaine. Et ce constat suscite des attentes de la part des Français : près de 2 sur 3 estiment que l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments municipaux est tout à fait prioritaire pour les prochains élus locaux. Mieux : ils sont 70% à affirmer que ce thème n’est pas suffisamment présent dans la campagne des élections municipales.
  • En termes de solutions, les Français privilégient avant tout la rénovation énergétique des bâtiments, qu’ils soient publics (40%) ou d’habitation (36%).

 

Regard sur le dispositif relatif aux Certificats d’Economies d’Energie : niveau d’information des Français
  • 62% des Français indiquent avoir entendu parler des CEE mais seulement 18% estiment savoir précisément ce dont il s’agit. Toutefois, dans un contexte de notoriété perfectible, plus de 7 Français sur 10 (74%) déclarent avoir envie d’en savoir davantage sur ce dispositif. Notons que les hommes (65%), les propriétaires (67%) et ceux jugeant la performance énergétique de leur propre logement comme bonne (67%) ont une notoriété de ce dispositif supérieur aux Français n’ayant peu voire pas de prises de décisions possibles sur leur performance énergétique de leur logement (locataires (44%) et logés à titre privé (48%) déclarent ne pas en avoir entendu parler). Dans une même dynamique, ces populations portent un intérêt plus fort envers ce dispositif que les autres.

 

Regard sur l’enjeu relatif au transport du « dernier kilomètre »
  • Dans le cadre des livraisons de produits achetés en ligne, 1 Français sur 2 dit être prêt à payer plus cher pour limiter l’impact écologique du « dernier kilomètre » par l’utilisation d’un véhicule éco-responsable, un comportement qui séduit plus encore les jeunes (62% des moins de 35 ans).

Afin de diminuer l’impact écologique des « derniers kilomètres », l’alternative d’une livraison via des véhicules propre est jugée comme la plus efficace par 52% des Français ; devant l’interdiction des livraisons unitaires à domicile (30%) et la mutualisation des livraisons entre personnes habitant le même quartier (29%).

 

Télécharger le rapport


Retrouvez ci-dessous les résultats de l’étude en infographie :

 

Share

  • efficacité énergétique
  • sonergia