/home/customer/www/harris-interactive.co.uk/public_html/wp-content/themes/boot/page.php

Les Français et le « modèle allemand » Sondage Harris Interactive pour Jolpress

Les Français et le « modèle allemand »

Sondage Harris Interactive pour Jolpress

Enquête réalisée en ligne du 31 janvier au 2 février 2012. Echantillon de 1008 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 6 février 2012 – A la demande de Jolpress, Harris Interactive a réalisé un sondage portant sur un thème récurrent du débat public français, et évoqué à plusieurs reprises par le Président de la République au cours de son intervention télévisée du 29 janvier 2012 : la référence à l’Allemagne comme modèle à suivre en matière de performance économique et de gestion des deniers publics. Cette enquête visait à interroger la structuration du regard porté par les Français sur leur voisin allemand, et sur l’opportunité d’en faire un modèle économique et social pour la France.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Une nette majorité de Français considère que la situation de l’Allemagne est préférable à la France dans de nombreux domaines économiques ou sociaux : croissance économique (76%), commerce extérieur (73%), déficits publics (62%), négociation syndicale (60%), voire fiscalité (46% estiment qu’elle est meilleure en Allemagne, 12% France) et même en ce qui concerne les salaires (50% « meilleure » en Allemagne). En revanche, les Français semblent préférer le droit du travail et les prestations sociales français à leurs équivalents allemands (respectivement 44% et 67% les estiment meilleurs en France contre 21% et 8% pour l’Allemagne).
  • Si une courte majorité de Français considère que l’Allemagne pourrait constituer en théorie un modèle économique et social pour la France (50% oui, 42% non), ils semblent néanmoins penser que cela serait difficile à mettre en pratique, du fait des situations différentes entre les deux pays (constat partagé par 58% des répondants).
  • En ce qui concerne la vie quotidienne, les Français sont plus sceptiques sur l’avantage présenté par l’Allemagne en termes de qualité de vie : ils sont presque autant à juger la qualité de vie meilleure en France qu’en Allemagne (27% contre 33%, pour 30% jugeant que cela est similaire), et seule une petite minorité estime qu’au global il est plus agréable de vivre (9%) ou de travailler (25%) en Allemagne, tandis qu’une majorité de Français ne s’imaginent pas vivre (64%) ou travailler (59%) en Allemagne.

graph_jolpress_06022012

 

En savoir plus :

Share