Les Français et le jardin comme espace de plaisir

Les Français et le jardin comme espace de plaisir

Etude Harris Interactive pour Jardiland

Enquête réalisée en ligne du 20 au 22 mars 2013. Echantillon de 1 676 individus représentatifs des français âgés de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

A l’orée du printemps, synonyme de renouveau des activités extérieures pour nombre de personnes, Harris Interactive a réalisé, à la demande de Jardiland, un sondage auprès des Français sur leur rapport au jardin : Quels termes associent-ils spontanément au jardin? De quels types d’espaces extérieurs déclarent-ils disposer actuellement et quelles activités y pratiquent-ils ? A quel type de jardin et à quelles activités les Français qui ne disposent pas d’un jardin aspirent-ils ? Les enquêtés perçoivent-ils le jardin comme un lieu de calme, de partage en famille, de sociabilité ? Quels sont les avantages et inconvénients qui lui sont associés ? D’autre part, les Français disposant d’un jardin ont-ils le sentiment d’en profiter suffisamment et si non ; pourquoi ? Enfin quel serait le jardin idéal aux yeux des personnes interrogées ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • De manière spontanée, les Français associent le terme « jardin » aux fleurs, au printemps, à la verdure et aux légumes du potager. Les évocations liées au jardin se révèlent très largement positives dans leur ensemble avec de nombreuses citations autour du plaisir, de la détente, du soleil, etc.
  • Les activités qui apparaissent comme étant les plus répandues au jardin ou sur le balcon sont « se reposer, prendre l’air ou le soleil », « prendre des repas », « faire du jardinage » et « recevoir des proches » (environ sept personnes sur dix). Viennent ensuite la lecture, les jeux avec les enfants pour les personnes concernées et dans une proportion bien moindre le travail et le sport. 52% des personnes disposant d’un jardin ou d’un balcon déclarent d’ailleurs avoir le sentiment de suffisamment profiter de cet espace de vie, et ceux qui estiment le contraire expliquent ce sentiment par un manque de temps (58%) ou de moyens financiers (47%).
  • Plus de la moitié (63%) de ceux qui ne disposent pas de jardin ou de balcon déclarent qu’ils aimeraient avoir leur propre jardin, dont 37% tout à fait. Le jardin collectif attire moins, avec seulement 21% de souhait. Interrogés également sur les activités qu’ils aimeraient y pratiquer, ils évoquent avant tout « se reposer, prendre l’air ou le soleil », « prendre des repas » et « recevoir des proches », à l’instar des personnes qui disposent aujourd’hui d’un jardin, à l’exception du jardinage peu évoqué ici.
  • Environ huit Français sur dix estiment que le jardin est un lieu pour se reposer, se retrouver seul, mais aussi pour partager du temps avec ses proches et se couper du quotidien. Ils semblent donc à la fois le percevoir comme un lieu intime où l’on prend du temps pour se ressourcer individuellement et comme un lieu de sociabilité restreinte (famille, enfants) ou élargie (amis, voisins).
  • Les principaux avantages identifiés du jardin sont la possibilité de produire soi-même des fleurs, légumes et fruits, de se relaxer, de se retrouver avec ses proches, d’y être proche de la nature et d’être au calme. En ce qui concerne les inconvénients, les plus cités sont les aléas de la météo et l’entretien contraignant qu’un tel lieu nécessite parfois.
  • Enfin, lorsqu’on leur propose différents types de « jardin idéal », les Français se tournent davantage vers des dimensions pragmatiques et sociales que vers l’esthétique ou l’écologique, préférant un jardin utile, qui produit des fruits et légumes (28%) qu’un jardin décoratif (11%).

 

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share