Les Français et l’augmentation du « taux normal » de la TVA Sondage Harris Interactive pour Jolpress

Les Français et l’augmentation du « taux normal » de la TVA

Sondage Harris Interactive pour Jolpress

Enquête réalisée en ligne du 31 janvier au 2 février 2012. Echantillon de 1008 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 3 février 2012 – A la demande de Jolpress, Harris Interactive a réalisé un sondage portant sur une mesure amorcée par le Président de la République au cours de son intervention télévisée du 29 janvier 2012 : l’augmentation du « taux normal » de la TVA. Cette enquête visait à interroger la perception par les Français de l’augmentation de la TVA, et notamment les différentes conséquences qu’ils pouvaient lui attribuer. Dans le cadre de la campagne présidentielle, il s’agissait également de mesurer le soutien accordé par le peuple de Droite au chef de l’Etat, probable candidat au prochain scrutin présidentiel.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Près des deux tiers des Français (64%) se déclarent opposés à l’augmentation du taux normal de TVA pour financer un allègement des charges patronales. Plus d’un tiers (36%) s’y déclarent même « tout à fait opposés ».
  • Cette opposition s’explique sans doute par le sentiment largement partagé par les Français que cette mesure va entraîner une augmentation des prix (52% jugent cela certain, et 28% probable), sans pour autant engendrer des effets positifs, à commencer par une augmentation des salaires jugée très improbable (seulement 11% jugent cela certain ou probable). Les Français sont également sceptiques sur l’effet de cette mesure en matière de création de nouveaux emplois (25% jugent cela certain ou probable), de développement de l’innovation (33%), d’essor des exportations (33%) et même concernant l’amélioration de la compétitivité des entreprises françaises (36%) – qui constituait pourtant l’objectif principal de cette mesure.
  • Notons que les sympathisants de Droite semblent mobilisés derrière le Président de la République pour soutenir cette augmentation de la TVA : ils se montrent très majoritairement favorables à cette mesure (73%), même s’ils semblent peu enthousiastes (seulement 22% « tout à fait favorables »). S’ils reconnaissent que cela risque d’entraîner une augmentation des prix (69%), au moins les deux tiers d’entre eux jugent certain ou probable que cette augmentation de la TVA aura les effets positifs escomptés en matière de compétitivité, d’exportation et d’innovation.

graph_jolpress_03022012

 

En savoir plus :

Share