Les Français et la primaire socialiste 3ème vague du baromètre Harris Interactive/Le Parisien – Aujourd’hui-en-France

Les Français et la primaire socialiste

3ème vague du baromètre Harris Interactive/Le Parisien – Aujourd’hui-en-France

Enquête réalisée en ligne du 24 au 27 juin 2011. Echantillon de 1315 individus inscrits sur les listes électorales, issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 28 juin 2011 — A la demande du Parisien/Aujourd’hui-en-France, Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de Français afin de connaître leur intention d’aller voter à la primaire socialiste ainsi que leur préférence concernant le candidat qui représentera le Parti Socialiste lors de la future élection présidentielle.

 

Quels sont les principaux enseignements de cette étude ?

  • A la veille de l’ouverture du dépôt des candidatures, un peu moins d’un Français sur dix déclare avoir la ferme intention d’aller voter lors de la primaire socialiste ;
  • Si François Hollande reste le candidat préféré des sympathisants de Gauche et des sympathisants socialistes, Martine Aubry, qui doit faire une déclaration ce mardi 28 juin, entame une remontée dans l’opinion.

 

Dans le détail :

 

9% des Français déclarent aujourd’hui, une fois les conditions de la participation au scrutin exposées, qu’ils iront certainement voter à la primaire socialiste. Il s’agit, alors même que l’UMP a entamé une campagne critique à l’égard des conditions d’organisation de cette consultation, d’une petite progression (d’un point au regard de la mesure réalisée mi-mai). 13% indiquent qu’ils prendront probablement part à ce scrutin (-1 point). En revanche, 19% ne pensent pas y participer et 59% se déclarent certains de ne pas aller voter à la primaire.

 

La certitude de prendre part à la primaire pour départager les prétendants socialistes monte à 14% chez les personnes âgées de 50 ans et plus, 22% chez les sympathisants de Gauche, 27% chez les sympathisants du Parti Socialiste (33% déclarant qu’ils iront probablement voter, ce qui établit la proportion de socialistes pensant prendre part au scrutin à 60%). On le sait, l’intention de participer est souvent, en France, supérieure à la participation réelle.

 

A quelques jours de la déclaration de Martine Aubry et alors que Ségolène Royal a confirmé solennellement ce dimanche sa décision de concourir également à la primaire , François Hollande demeure le candidat préféré des sympathisants de Gauche et des sympathisants socialistes, avec respectivement 39% et 43% des préférences parmi ces deux catégories de population. Notons toutefois qu’il enregistre une baisse de six points parmi les sympathisants socialistes. En revanche, Martine Aubry progresse assez fortement : 30%, +8 points parmi les sympathisants de Gauche ; 34%, +11 points parmi les sympathisants socialistes. Elle profite essentiellement de la baisse du nombre de personnes qui, à la suite de « l’affaire DSK », déclaraient en mai dernier ne souhaiter voir désigné aucun des candidats potentiels ou déclarés. Tout se passe comme si, à la veille de l’ouverture du dépôt des candidatures, les sympathisants de Gauche focalisaient leur attention sur les deux personnalités présentées comme étant susceptible de « gagner » la primaire socialiste.
9% (-5 points) des sympathisants de Gauche et la même proportion de sympathisants socialistes souhaitent voir désignée Ségolène Royal à l’issue de la primaire. Arnaud Montebourg (5% et 3%) et Manuel Valls (4% et 4%) apparaissent tous deux en légère progression.

 

En savoir plus :

Share