Les Français et la législation sur les plateformes numériques de locations meublées

Les Français sont-ils favorables ou opposés à différentes mesures visant à encadrer la location sur ces plateformes ?

Enquête réalisée en ligne du 24 au 26 mai 2016. Échantillon de 997 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

À la demande de AhTop, l’association représentative des acteurs de l’hébergement et du tourisme professionnels en France, Harris Interactive a réalisé une enquête sur l’attitude des Français à l’égard de mesures visant à encadrer la location de meublés touristiques via les plateformes numériques. Alors que le  Sénat a adopté fin avril un dispositif d’encadrement, dans les villes de plus de 200 000 habitants et dans la petite couronne, des locations de logements meublés entre particuliers via des plateformes internet dans le cadre du projet de loi pour une République numérique, les Français sont-ils favorables ou opposés à différentes mesures visant à encadrer davantage la location sur ces plateformes ?

Les Français se montrent majoritairement favorables aux trois mesures proposées visant à encadrer les locations via ces plateformes numériques

 

72 % des Français se déclarent favorables à ce que les particuliers loueurs via ces plateformes s’enregistrent sur Internet auprès de leur mairie pour déclarer la location de leur appartement, dont 33% tout à fait favorables.
Cette opinion est très largement partagée par les personnes âgées de 50 ans et plus (74%), mais aussi par les sympathisants du PS (80%). Relevons que 58% des utilisateurs de ces plateformes, en tant qu’hôtes ou locataires, s’affichent favorables à cette disposition, pour 74% des non-utilisateurs.

 

69% des Français se disent également favorables à ce que les plateformes de locations déclarent automatiquement les revenus issus de ces locations à l’administration fiscale, dont 36% tout à fait favorables.
Les hommes (72%) et les personnes de 50 ans et plus (74%) soutiennent particulièrement cette proposition, tout comme les sympathisants de Gauche (75%). A nouveau, les non-utilisateurs de ces plateformes sont plus susceptibles d’être favorables à cette proposition que les utilisateurs (72% contre 54%).

 

Notons enfin que 66% des Français affirment être favorables à ce que les plateformes empêchent techniquement les particuliers de louer leur logement plus de 120 jours par an, dont 30% tout à fait favorables.
Cette proportion atteint 70% parmi les hommes et 75% parmi les membres des professions intermédiaires. Cet avis est aussi partagé largement par les sympathisants du PS (78%). Relevons que cette mesure est presque autant soutenue par les utilisateurs que par les non-utilisateurs de ces plateformes.

 

Au final, 49% des répondants se déclarent favorables à l’ensemble de ces trois mesures, tandis que 15% apparaissent au contraire opposés à toutes ces dispositions.

Harris-Interactive_La législation sur les plateformes numériques de locations meublées (Ahtop)

 

En savoir plus

Le rapport

La note détaillée

Share

  • AhTop
  • Association pour un Hébergement et un Tourisme professionnels
  • location
  • plateforme de location
  • République numérique