Les Français et la Garantie Universelle pour les Loyers

Les Français et la Garantie Universelle pour les Loyers

Sondage Harris Interactive pour Galian

Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013 auprès d’un échantillon de 985 individus représentatif des personnes de 18 ans et plus résidant en France. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession de l’individu et région d’habitation.

Paris, le 10 octobre 2013 – Alors qu’en cette rentrée 2013, la Ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, a présenté au Parlement un projet de loi sur l’encadrement des loyers comprenant notamment la Garantie Universelle pour les Loyers (GUL) qui prévoit la création d’une agence publique qui couvrirait les impayés de loyers et serait financée par une taxe pesant à moitié sur les propriétaires et à moitié sur les locataires, Galian, premier assureur des professionnels de l’immobilier, a souhaité connaître le regard des Français sur cette mesure qui pourrait avoir d’importantes conséquences pour les locataires comme pour les propriétaires bailleurs. Les Français ont-ils entendu parler de cette mesure ? Que leur évoque-t-elle spontanément ? Se déclarent-ils plutôt favorables ou opposés à un tel dispositif ? Comment perçoivent-ils l’évolution du marché locatif ces dernières années et estiment-ils qu’il faut une nouvelle loi sur les loyers aujourd’hui ? Quelles conséquences anticipent-ils pour l’avenir si le projet de loi devait entrer en application ? Quels acteurs souhaitent-ils voir jouer un rôle pour garantir contre les loyers impayés et dans quel type de système ?
Cette étude s’inscrit dans un contexte de croissance, en France, de la préoccupation des Français à l’égard des taxes et des impôts1.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Le projet de loi défendu par Cécile Duflot bénéficie d’une notoriété élevée (81% des Français en ont entendu parler dont 34% qui savent précisément ce dont il s’agit). La mesure relative à la Garantie Universelle des Loyers est connue de plus de six Français sur dix (65%).
  • Alors que les difficultés liées au logement en France que ce soit en termes d’accessibilité pour certaines populations ou de financement pour les locataires notamment (situations de loyers impayés) sont largement reconnues par les Français, et le sentiment qu’elles se sont renforcées au cours des dernières années répandu (95% et 93% respectivement), le projet de loi défendu par Cécile Duflot n’apparaît pas à leurs yeux susceptibles de répondre aux besoins actuels.
  • Si 84% reconnaissent la nécessité d’une nouvelle loi sur les loyers en France, seuls 22% estiment que ce projet va dans le bon sens et 45% se disent favorables à la GUL quand 54% y sont opposés.
  • Les Français estiment que la Garantie Universelle pour les Loyers aura pour principales conséquences d’augmenter les loyers (74%) et de déresponsabiliser les locataires qui risquent de ne plus payer leur loyer (70%) et de moins prendre soin de leur logement (68%). Si la GUL peut contribuer à rassurer les propriétaires qui n’auront plus à craindre les loyers impayés (64%) et à réduire les inégalités entre locataires (59%), sa capacité à réactiver le marché locatif en France apparaît en revanche peu porté par les Français.
  • L’assurance privée obligatoire, à la charge des propriétaires, s’impose comme le système qui aurait la préférence de près d’un Français sur deux pour garantir les impayés de loyers (45%). Cette option est actuellement privilégiée au système proposé dans le cadre de la GUL.

 

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share

  • Cécile Duflot
  • français
  • Galian
  • Garantie Universelle des Loyers
  • GUL
  • Ministre de l’Egalité des territoires et du Logement