Les Français à la découverte de l’hydrogène

Enquête Harris Interactive pour Téréga

L’enquête quantitative a été menée en ligne du 6 au 10 mai 2021 auprès d’un échantillon de 1 052 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e). L’enquête qualitative a été menée via 3 réunions de groupes conduites en ligne, d’une durée de 2h30 chacune, les 4 et 5 mai 2021.

 

Paris, le 27 mai,

 

Largement mis en lumière par l’accélération des enjeux climatiques, la production et l’usage de l’énergie sont au cœur du plan de relance « France Relance », imaginé pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire. Axé autour des mobilités douces, de la rénovation et de la transition énergétique, le plan prévoit également le développement de la recherche sur les énergies vertes et les énergies de demain, parmi lesquelles, l’hydrogène. Une énergie aux contours encore abstraits, sur laquelle Téréga a souhaité interroger les Français : notoriété, compréhension, image de cette énergie ont ainsi été questionnées au cours d’un double dispositif qualitatif et quantitatif permettant aux Français d’exprimer leurs attentes vis-à-vis du secteur de l’énergie.

 

Télécharger le rapport

 

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

  • Les Français sont attentifs aux enjeux de l’énergie en France : 65% déclarent s’y intéresser. Cependant, ils s’estiment, pour 46% d’entre eux, mal informés sur le sujet, une mésinformation qui accentue les préoccupations : attentifs à leur consommation à la fois pour des raisons financières et par conscience des enjeux environnementaux, les Français perçoivent le secteur de l’énergie comme un secteur en pleine transformation et au cœur des enjeux de demain.

 

  • Aujourd’hui, l’hydrogène en tant qu’énergie apparait encore peu connu des Français : 31% seulement déclarent voir très bien ce dont il s’agit. Un déficit de notoriété qui ne lui ôte pas une grande bienveillance de la part des Français : 53% indiquent en avoir plutôt une bonne image (pour 8% de mauvaise image et 39% indiquant ne pas être assez renseignés pour indiquer une opinion). Ainsi, 86% de ceux qui émettent un avis sur l’hydrogène projettent sur lui un regard positif, notamment car qualitativement, il est associé aux énergies d’avenir.

 

  • Après mise à niveau et explications sur le fonctionnement de cette énergie, l’hydrogène place les Français dans une double position : de nombreux espoirs quant à ses promesses (énergie propre et durable, utile pour réduire les émissions de CO2) et de nombreuses interrogations sur son fonctionnement (production actuelle à partir d’énergies fossiles, dangerosité, coût, etc.) qui apparait encore très complexe.

 

  • Malgré les questionnements qui existent ainsi sur cette énergie, les Français souhaitent aujourd’hui lui laisser sa chance : l’investissement de la France pour exploiter cette énergie de manière verte et responsable, ses perspectives pour la transition écologique des industries et des transports, sont autant d’arguments qui les amènent à considérer que le développement de la recherche sur l’hydrogène est une bonne chose (86%).

 

Télécharger le rapport

 

Share

  • français
  • Hydrogène
  • Téréga