Les femmes et l’amour : perceptions, pratiques et attentes Sondage Harris Interactive pour Top Santé

Les femmes et l’amour : perceptions, pratiques et attentes

 

L’amour ne suffit pas pour faire durer un couple…
Les ingrédients pour la longévité sont avant tout :

  • La confiance (55%)
  • La complicité (51%)
  • L’amour, en troisième position (49%)

 

Le PACS n’est pas l’étape qui marque l’engagement…

  • c’est vivre ensemble qui le symbolise (pour 33% des Françaises),
  • arrive ensuite la présentation mutuelle à la famille (pour 16% des femmes),
  • le mariage (pour 10%),
  • avoir des enfants (pour 10%),
  • la présentation aux amis (pour 3%).

Le PACS (0%) n’a jamais été retenu comme première marque d’engagement.

 

La séparation : envisageable ! Surtout lorsque le couple est confronté à l’infidélité…

  • 59% des femmes estiment que la séparation pourrait bien leur arriver
  • 32% des femmes en couple pensent que leur couple actuel ne durera pas toute la vie
  • motif principal de séparation (pour 59% des Françaises) : l’infidélité

 

« Qui se ressemble s’assemble… » : L’ouverture à la « différence » entre partenaires n’est pas si évidente…

  • Les « jeunes » semblent plus ouvertes à la diversité : plus nombreuses à pouvoir envisager de vivre avec un partenaire aux origines sociales (82% vs. 66% pour les Françaises en général), culturelles (77% vs. 57%) ou ethniques (73% vs. 55%) différentes.

 

6 femmes sur 10 se déclarent satisfaites de leur vie sexuelle…

Et de nombreux autres résultats sur les comportements des Françaises et leurs pratiques sexuelles…

 

Résultats détaillés

 

Ingrédients de la longévité du couple : l’amour seulement en 3ème position
Pour les femmes, les 3 principaux ingrédients pour faire durer le couple sont :

  • La confiance (55%)
  • La complicité (51%)
  • L’amour (49%)

 

L’Amour rime dans l’idéal avec toujours, pourtant la séparation reste parfaitement envisageable
Pour plus de 2 femmes sur 3 (67%) l’amour, dans l’absolu, dure toute la vie. Pourtant :

  • 73% d’entre elles envisagent la séparation en cas de crise,
  • 59% estiment que la séparation pourrait bien leur arriver,
  • Parmi les femmes en couple actuellement : 3 sur 10 (32%) pensent que leur propre couple ne durera pas toute la vie.

 

Les femmes en couple plus « positives », les femmes célibataires plus « pessimistes »
Les femmes en couple semblent plus sereines et plus positives vis-à-vis de la vie à 2.
Alors que les femmes célibataires apparaissent un peu plus pessimistes par rapport à la vie de couple en général et surtout sa longévité : 85% d’entre elles pensent qu’il pourrait leur arriver de se séparer (contre 48% des femmes en couple).

 

La rencontre avec le partenaire
Selon les femmes interrogées, les 3 meilleurs moyens de rencontrer quelqu’un sont :

  • Le hasard = 27%
  • Les amis = 23%
  • Les activités personnelles = 20%

En revanche, la réalité est tout autre puisque 26% des femmes ont rencontré leur partenaire par l’intermédiaire d’amis, 14% dans leur milieu professionnel et 13% seulement grâce au hasard.

 

L’engagement dans le couple, c’est vivre ensemble !
L’engagement dans le couple est, pour les femmes, surtout concrétisé par le fait de vivre ensemble (33%). Dans de moindres proportions, le fait de se présenter mutuellement à la famille peut être le début de l’engagement (16%). La présentation aux amis (3%) est nettement moins symbolique que celle à la famille.
L’engagement peut aussi se concrétiser par le mariage (pour 10% des Françaises) et par le fait d’avoir un enfant (pour 10 % des Françaises) mais jamais par le PACS.
Par ailleurs, 18% des Françaises estiment que l’amour n’entraine aucun engagement.

 

Motif principal de séparation : l’infidélité
En tête des raisons de séparation : l’infidélité pour 59% des Françaises. Suivi de :

  • ne pas être heureuse avec son partenaire (45%)
  • ne pas avoir de projets de vie compatibles avec son partenaire (33%)

 

La vie sexuelle: 8 femmes sur 10 la jugent importante mais seulement 6 sur 10 en sont satisfaites *
Près de 8 femmes sur 10 (75%) accordent de l’importance à leur vie sexuelle et 6 sur 10 (64%) en sont satisfaites. Les femmes en couple sont nettement plus satisfaites de leur vie sexuelle (78%) que les femmes célibataires (28%).

 

La baisse du désir au fil du temps : jugée inévitable, dérangeante mais pourtant acceptée
La baisse du désir au fil des années semble inévitable pour 63% des femmes interrogées, et bien qu’elle soit jugée plutôt problématique (67%), plus d’1/3 des femmes pense tout de même faire avec (39% « cela ne me dérange pas »).

 

Les pratiques sexuelles* :

  • 90% ont déjà parlé de sexe avec leur partenaire
  • 78% ont déjà pratiqué la fellation
  • 55% ont pratiqué le cunnilingus
  • 39% ont déjà visionné un film porno avec leur partenaire
  • 38% ont déjà pratiqué la sodomie
  • 22% ont déjà expérimenté des sex-toys
  • 19% ont déjà expérimenté des sites de rencontre sur Internet

* les questions portant sur la sexualité ont été administrées auprès des femmes ayant accepté d’y répondre (81% des femmes interrogées).

 

De grandes différences entre générations au niveau des attentes, des priorités et des pratiques sexuelles
En fonction de leur âge, les femmes ont logiquement des expériences de couple différentes mais aussi des manières d’appréhender le couple différentes, ce qui se ressent dans leurs perceptions.
Ainsi :

  • Les plus jeunes donnent priorité à l’amour passionné et accordent une plus grande importance au désir et à leur vie sexuelle. Elles ont également un statut plus expérimenté en termes de connaissance et pratiques sexuelles.
    Elles se déclarent plus volontiers ‘’ouvertes’’ à la diversité entre partenaires : plus nombreuses à pouvoir envisager de vivre avec un partenaire aux origines sociales (82%), culturelles (77%) ou ethniques (73%) différentes.
  • Les plus âgées observent plus de distance par rapport à la vie de couple et privilégient plutôt la confiance, la complicité, le sens des valeurs. Elles ont également une plus grande distance vis-à-vis du désir au sein du couple et accordent de fait une importance moindre à leur vie sexuelle.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Méthodologie

Ce sondage a été réalisé en ligne par Harris Interactive pour le magazine Top Santé du 5 au 10 novembre 2009, auprès d’un échantillon de 1000 femmes représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus. Les répondants ont été sélectionnés au sein de l’Access panel de Harris Interactive et gérés par quotas et redressements sur les critères d’âge, de région, et de catégorie socioprofessionnelle.

Merci de noter que toute diffusion de ces résultats doit être accompagnée d’éléments techniques tels que : la méthode d’enquête, les dates de réalisation, le nom de l’institut, le nom du magazine TOP SANTE, la taille de l’échantillon.

Share