Les enseignements du premier tour des élections municipales de 2014

Etude Harris Interactive pour M6

Paris, le 28 mars 2014 – Le dimanche du premier tour des élections municipales de 2014, Harris Interactive a réalisé pour M6 un sondage sur les motivations du vote et de l’abstention : comment les électeurs définissent-ils leur propre vote, entre vote d’adhésion, vote par défaut ou vote de protestation ? Ont-ils voulu adresser un message à l’exécutif ? Sur quelles thématiques ont-ils fondé leur choix ? Les sujets de société ayant fait débat en 2013-2014, les épisodes de catastrophes climatiques ou de pollution ayant affecté la France ces derniers mois ou encore les récentes « affaires » ayant touché des responsables politiques ont-ils pu modifier leur choix ? Quelle importance ont-ils accordé aux profils des candidats qui se sont présentés devant eux ? Quelles ont été les motivations des abstentionnistes ?

Cette note propose de revenir sur différents éléments qui permettent de comprendre les structurants du vote et d’éclairer les principaux enseignements de ce scrutin : une abstention record, les scores élevés du Front National, un avantage pour l’UMP et une baisse, par rapport à 2008, du vote en faveur des candidats soutenus par le Parti Socialiste.
En savoir plus :

Share