Les dirigeants d’entreprise et les grands enjeux de demain

Enquête Toluna Harris Interactive pour BDO et Patricia Goldman

Enquête réalisée par téléphone du 30 octobre au 17 novembre 2023. Échantillon de 304 personnes représentatif des dirigeants d’entreprises privées de 10 salariés ou plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : secteur, taille d’entreprise et région.

 

Paris, le 14 décembre,

 

  • Dans un monde ultra-connecté où les entreprises sont de plus en plus exposées aux tentatives de fraudes, les dirigeants estiment que la cyberprotection constitue un enjeu majeur pour les entreprises en France, 68% d’entre eux déclarant qu’il s’agit d’un sujet prioritaire. Inflation oblige, le contexte économique apparait comme le deuxième enjeu prioritaire (61%), devant l’égalité femmes-hommes (58%), les enjeux environnementaux (56%) et l’attractivité en termes d’emploi pour les jeunes générations (55%). Au-delà de la hiérarchie de ces enjeux, des inquiétudes, vives pour certaines, sont exprimées à l’égard de leur propre entreprise, au premier rang desquelles le contexte économique (8 sur 10 déclarent être inquiets à ce sujet), devant la cyberprotection (61%), l’attractivité en termes d’emploi pour les plus jeunes (60%) et les enjeux environnementaux (52%). Ces 4 sujets se distinguent donc par le fait qu’ils sont à la fois considérés comme prioritaires mais également sources d’inquiétudes, là où d’autres sujets sont davantage relégués au second plan (égalité femmes/ hommes, transformation durable, transformations du rapport au travail, etc.).

 

  • Attentives au contexte économique, les entreprises déclarent être investies en la matière : 80% des dirigeants estiment que les entreprises de leur secteur d’activité sont mobilisées sur ce sujet, et 88% que l’enjeu économique est pris en compte dans leur propre entreprise. Il en va de même concernant la transformation durable, sujet pour lequel 72% des dirigeants déclarent que les entreprises de leur secteur sont mobilisées et 83% en ce qui concerne leur entreprise. Sujet déjà en retrait dans les niveaux de préoccupation, le développement de l’intelligence artificielle (IA) apparaît peu investi par les entreprises à l’échelle globale (30%) ou individuelle (26%). Seules les entreprises du secteur des services font état d’une mobilisation plus marquée dans ce domaine.

 

  • Si une majorité de dirigeants indiquent que leur entreprise est mobilisée sur les sujets économiques et de durabilités, le constat est un peu différent lorsqu’on s’intéresse aux actions concrètes mises en place. En effet, seule une courte majorité de dirigeants déclarent avoir mis en place des mesures concrètes au sein de leur entreprise en matière de transformation durable (59%) ou liées au contexte économique (56%), avec des niveaux de mise en œuvre assez distincts selon la taille de l’entreprise, des actions étant surtout mises en place dans les structures de 20 salariés ou plus. La définition d’objectifs concrets en matière de réduction des déchets (67%) ou de consommation d’énergie (63%) apparaissent comme les mesures ayant le plus souvent été mises en place.

 

  • Afin de les accompagner sur ces différents enjeux, les cabinets de conseils et d’audit sont perçus par les entreprises comme des acteurs de référence. En effet, ils apparaissent comme le premier ou deuxième acteur auquel les dirigeants feraient appel en priorité pour aider leur entreprise à se mobiliser autour des enjeux de transformation durable (27%), de développement de l’IA (21%) et de contexte économique (21%). Ce type d’acteur serait d’autant plus privilégié par les dirigeants d’entreprises de 20 salariés ou plus. Bien identifiés, ils bénéficient également d’une certaine légitimité de la part des dirigeants d’entreprise, 75% d’entre eux les jugeant utiles (mais seulement 14% très utiles). Un positionnement sans doute à promouvoir encore davantage pour renforcer l’image de ces acteurs auprès des entreprises.

 

 

Télécharger le rapport complet

Share

  • bdo
  • cybersécurité
  • dirigeants
  • enjeux
  • entreprises
  • patricia goldman communication