Les attentes des Français dans le cadre de la conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012 Etude Harris Interactive pour L’Humanité Dimanche

Les attentes des Français dans le cadre de la conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012

Etude Harris Interactive pour L’Humanité Dimanche

Enquête réalisée en ligne du 26 au 28 juin 2012. Echantillon de 1 317 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d’habitation de l’interviewé(e).

Paris, le 5 juillet 2012 – A la demande de L’Humanité Dimanche, et une dizaine de jours avant la tenue de sept tables rondes organisées les 9 et 10 juillet 2012 autour de grandes thématiques économiques et sociales, Harris Interactive a interrogé les Français sur leur perception de cette « conférence sociale », pour identifier les thématiques qu’ils jugent prioritaires, les mesures qui leur semblent préférables de mettre en oeuvre, et les acteurs auxquels ils accordent leur confiance.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Dans la conférence sociale à venir, une nette majorité de Français juge tout à fait prioritaire les thématiques des retraites et du financement de la protection sociale (60% jugent cette thématique « tout à fait prioritaire »), de l’emploi (59%), du pouvoir d’achat (56%) et du redressement de l’appareil productif national (54%).
  • Les Français se déclarent favorables à des mesures sanctionnant ce qu’ils assimilent à des excès des entreprises, comme les licenciements réalisés par des entreprises bénéficiaires (80% souhaitent l’interdire, dont 52% tout à fait) ou le recours répété à des contrats précaires (72% souhaitent des sanctions financières dans ce cas) ; et ils jugent d’un oeil positif des mesures de concertation des salariés, comme la tenue de négociations salariales par branche d’activité (78% le souhaitent). En revanche, ils sont très partagés sur l’opportunité de revenir sur l’âge de départ à la retraite (45% le souhaitent, 53% s’y opposent) ou sur l’exonération de cotisations sociales pour les heures supplémentaires (56% souhaitent la fin de cette mesure fiscale, 43% s’y opposent).
  • Les Français portent un regard très clivé politiquement sur les parties prenantes de cette conférence sociale : une courte majorité de Français fait confiance à l’exécutif en place pour faire des propositions allant dans le bon sens (55% pour Jean-Marc Ayrault et le gouvernement et 52% pour François Hollande). Celle-ci est quasi unanime de la part de la Gauche tandis qu’elle n’est accordée que par environ un quart des sympathisants de Droite. Le rôle des organisations syndicales ne fait pas non plus consensus, puisqu’environ une personne sur deux déclare faire confiance aux syndicats de salariés (46%, dont 72% parmi les sympathisants de Gauche et 26% parmi les sympathisants de Droite), quand moins d’un tiers des personnes interrogées témoignent de leur confiance envers les syndicats patronaux (32%, dont 27% parmi les sympathisants de Gauche et 49% parmi les sympathisants de Droite).

En savoir plus :

Share