Les arbitrages budgétaires envisagés par les Français Sondage Harris Interactive pour le site Internet 2012etvous.fr, site tripartite M6 – MSN Actualités – RTL

Les arbitrages budgétaires envisagés par les Français

Sondage Harris Interactive pour le site Internet 2012etvous.fr, site tripartite M6 – MSN Actualités – RTL

Enquête réalisée en ligne du 10 au 14 novembre 2011. Échantillon de 1819 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 15 novembre 2011 – Dans le cadre du partenariat avec le site « 2012 et vous », géré conjointement par M6, MSN Actualités et RTL, Harris Interactive a réalisé un sondage sur les arbitrages budgétaires pouvant être envisagés par les Français au sein de leur foyer et au niveau du Gouvernement.

 

Que retenir de cette enquête ?

  • Les Français déclarent majoritairement être prêts à faire des efforts pour réduire les dépenses de leur foyer dans de nombreux domaines, et particulièrement en ce qui concerne les dépenses vestimentaires (65%), les dépenses en communication et en appareils électroniques (62%), ainsi que les dépenses en produits culturels (60%). Notons que 58% déclarent également être prêts à « rogner » leurs dépenses pour les fêtes de fin d’année afin de faire des économies. En revanche, les Français n’apparaissent pas prêts, pour une majorité d’entre eux, à réaliser des économies dans les domaines de l’alimentation, de la santé et de l’éducation de leur(s) enfant(s).
  • Quand on les interroge sur les dépenses de l’Etat, les frais de fonctionnement du Gouvernement et la Défense sont les deux seuls domaines pour lesquels une majorité de Français estime que l’Etat devrait réduire ses dépenses. En effet, pour l’ensemble des autres domaines évoqués, moins d’un tiers des Français estime que l’Etat doit réduire ses dépenses. Notons cependant que plus du quart des Français considère qu’il faudrait moins dépenser en termes de prestations sociales aux plus défavorisés.

graph_M6MSNRTL_15112011

 

En savoir plus :

Share