Le souhait des Français concernant l’obtention des 500 signatures d’élus par différents candidats potentiels à l’élection présidentielle Sondage Harris Interactive pour le site Internet 2012etvous.fr, site tripartite M6 – MSN Actualités – RTL

Le souhait des Français concernant l’obtention des 500 signatures d’élus par différents candidats potentiels à l’élection présidentielle

Sondage Harris Interactive pour le site Internet 2012etvous.fr, site tripartite M6 – MSN Actualités – RTL

Enquête réalisée en ligne du 11 au 13 janvier 2012. Echantillon de 1 240 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 16 janvier 2012 – Alors que plusieurs candidats déclarés à l’élection présidentielle de 2012 ont fait part de leurs difficultés à réunir les 500 signatures d’élus nécessaires pour se présenter officiellement au scrutin, Harris Interactive a interrogé un échantillon national représentatif afin de connaître le souhait des Français sur le sort de ces candidats pour qui l’obtention des signatures constitue un véritable enjeu. Il s’agissait d’identifier les personnalités dont les Français souhaitent qu’elles obtiennent ces parrainages et qu’elles puissent ainsi se présenter, et de voir si certaines catégories de population se montrent plus enclines que d’autres à souhaiter que les différents candidats puissent se présenter.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Une majorité absolue de Français estime que Marine Le Pen devrait pouvoir se présenter à l’élection présidentielle : 55% des répondants souhaitent en effet que la candidate du Front National obtienne les 500 signatures nécessaires, les sympathisants de Droite étant même 64% à juger qu’elle devrait pouvoir participer au scrutin.
  • Deux candidats du Centre-Droit reçoivent également les faveurs d’une majorité de Français dans leur recherche des 500 signatures, que cette majorité soit absolue dans le cas de Dominique de Villepin (52% le souhaitent, 33% ne le souhaitent pas) ou relative dans le cas d’Hervé Morin (43% le souhaitent, 41% ne le souhaitent pas).
  • Pour tous les autres candidats testés, les Français déclarent majoritairement ne pas souhaiter qu’ils recueillent les 500 signatures nécessaires à leur présence au premier tour de l’élection présidentielle, même si ce souhait est en règle générale majoritaire parmi les personnes s’identifiant au même bord politique que les candidats concernés.
  • Certaines personnalités sont davantage soutenues par des sympathisants du bord politique opposé : ainsi, les sympathisants de Droite sont plus nombreux que les sympathisants de Gauche à souhaiter que Jean-Pierre Chevènement puisse se présenter (50% contre 43%), tandis que la recherche de signatures de Dominique de Villepin est davantage soutenue par les sympathisants de Gauche que par les sympathisants de Droite (69% contre 44%). Ces résultats illustrent certainement, plus qu’un souci démocratique, des considérations tactiques et la crainte d’un émiettement des votes au 1er tour au sein de son camp qui pourrait conduire à un nouveau « 21 avril » ou à un « 21 avril à l’envers ».
  • Globalement, certaines catégories de population déclarent davantage qu’elles souhaitent voir ces différents candidats obtenir les parrainages nécessaires : il s’agit principalement des hommes, des personnes issues des catégories supérieures, et des sympathisants de Gauche – en particulier les personnes se déclarant proches d’Europe Ecologie – Les Verts.

graph_M6MSNRTL_16012012

 

En savoir plus :

Share