Le regard des Français sur les services à la personne Sondage Harris Interactive pour la Fédération du Service aux Particuliers

Le regard des Français sur les services à la personne

Sondage Harris Interactive pour la Fédération du Service aux Particuliers

Enquête réalisée en ligne du 28 septembre au 5 octobre 2011. Echantillon de 1250 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Parmi ces 1250 individus, un sur-échantillon spécifique de 250 parents d’enfants scolarisés au collège ou au lycée a été interrogé, pour disposer d’effectifs suffisants sur cette catégorie de population. L’échantillon global a fait l’objet d’un redressement national représentatif, pour rendre aux parents d’enfants leur poids réel dans la population totale. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région de l’interviewé(e) et structure familiale.

Paris, le 14 octobre 2011 – A la demande de la Fédération du Service aux Particuliers, Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de Français afin de connaître leur regard sur les services à la personne qui peuvent être rendus à domicile, et plus particulièrement sur le soutien scolaire : Quels rôles jouent-ils aujourd’hui dans la société française ? Comment sont-ils organisés et pour quels bénéfices ?

 

Que retenir de cette enquête ?

  • Les Français ont une image plutôt positive des services à la personne (77% déclarent en avoir une bonne image), qu’ils jugent importants dans la vie des familles (88%), créateurs d’emplois (82%) et offrant une bonne qualité de service aux particuliers (75%).
  • En matière de services à la personne, les Français déclarent très peu avoir recours au travail au noir (13%), même si les modes de paiement qu’ils utilisent laissent suggérer une pratique concrète plus courante. Notons que près de quatre Français sur dix pensent que le travail au noir coûte moins cher que le recours à des professionnels déclarés.
  • Si les Français ont une connaissance imparfaite des avantages fiscaux liés aux services à la personne (68% connaissant l’existence d’aides financières, mais seulement 34% en ayant une idée précise), ils souhaitent néanmoins leur maintien (48%) voire leur augmentation (35%).
  • Les Français se déclarent satisfaits des prestations proposées par le secteur des services à la personne (90% de satisfaits parmi les utilisateurs), et notamment par le soutien scolaire. 56% des parents de collégiens et lycéens considèrent d’ailleurs que le soutien scolaire est un bon complément à l’enseignement obligatoire. Dans un contexte de fortes inquiétudes budgétaires et de dépenses des ménages atones, notons que c’est en matière de santé et d’éducation que les parents se disent le plus prêts à consentir des dépenses supplémentaires (respectivement 61% et 60%).

 

En savoir plus :

Share