« Le regard des Français sur la représentation politique »

« Le regard des Français sur la représentation politique »

Sondage Harris Interactive pour l’émission « Place aux idées »

Enquête réalisée en ligne du 12 au 14 mars 2013. Echantillon de 1626 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 20 mars 2013L’Institut Montaigne et Tilder proposent chaque mois un grand débat sur une question sociétale au sein de leur émission « Place aux idées ». Celle-ci est diffusée sur la chaine parlementaire (LCP-AN).
Dans l’optique de l’émission du 19 mars, Harris Interactive a réalisé une enquête auprès d’un échantillon représentatif de Français afin de les interroger sur la qualité de la représentation politique en France : les citoyens français font-ils confiance à leurs responsables politiques ? Quel regard portent-ils sur des mesures envisageables pour améliorer la représentation politique ? Estiment-ils que certains sujets dépassent le cadre parlementaire et nécessitent l’organisation d’un référendum ?

Cette enquête fait apparaître que les Français dressent un constat sévère de leurs représentants politiques, qu’ils appellent à un renouvellement accru du personnel et accueillent favorablement les hypothèses référendaires :

  • Seuls 24% des Français indiquent aujourd’hui faire confiance aux responsables politiques. A l’inverse, 72% des Français déclarent ne pas leur faire confiance, dont 29% « pas du tout confiance ». Le niveau de confiance des sympathisants du Parti Socialiste est bien supérieur à celui des sympathisants de Droite, et a fortiori de ceux du Front National, signe d’une assimilation des responsables politiques dans leur ensemble à la majorité gouvernementale.
  • Dans le cadre d’une réforme de modernisation de la représentation politique, les Français soutiennent avant tout des mesures visant à favoriser le renouvellement des responsables politiques, en limitant d’une part le nombre de mandats consécutifs possibles ou d’autre part l’âge maximal pour pouvoir se présenter aux élections. Les Français sollicitent également, mais dans une moindre mesure, des mesures permettant d’assurer une plus grande diversité du personnel politique, en termes de sexe et de parcours professionnels. Malgré tout, seule une miroité soutient la mise en place de quotas de candidats issus de la diversité dans le cadre des élections. Globalement, les sympathisants de Gauche soutiennent davantage ces réformes potentielles que ceux de Droite.
  • Le recours au référendum est soutenu par les Français, tant sur des sujets relatifs à la modernisation de la vie politique que sur des sujets de société. En termes d’évolution sociétale, la modification des conditions d’autorisation de l’euthanasie est le sujet sur lequel les Français considèrent le recours au référendum comme le plus important (68%). D’autre part, parmi les évolutions institutionnelles présentées, « l’instauration du vote des étrangers aux élections locales » est le sujet qui justifierait le plus le recours au référendum selon les Français, 65% estimant qu’il serait important d’utiliser la voie référendaire dans le cadre d’une telle réforme. Notons que les sympathisants de Droite privilégient plus que ceux de Gauche la voie référendaire dans le cadre des réformes présentées, signe probablement de leur défiance à l’égard de la majorité parlementaire.

 

En savoir plus :

La note détaillée

L’ensemble des résultats

Share