Le regard des Français sur la primaire socialiste à l’issue du 2ème débat du 28 septembre Sondage Harris Interactive pour LCP

Le regard des Français sur la primaire socialiste à l’issue du 2ème débat du 28 septembre.
Vague 6

Sondage Harris Interactive pour LCP

Enquête réalisée en ligne du 28 septembre (21 heures) au 29 septembre (18 heures) 2011. Echantillon de 1590 individus inscrits sur les listes électorales, issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 30 septembre 2011 – A la demande de LCP, Harris Interactive a interrogé les Français suite au deuxième débat télévisé entre les six candidats à la primaire socialiste du 28 septembre dernier.

 

Quels sont les principaux enseignements de cette étude ?

  • L’intérêt des Français pour la primaire socialiste et les débats entre les six candidats à l’investiture, observable à travers les audiences réalisées par les deux premières émissions du 15 et du 28 septembre, se traduit également dans la propension à déclarer vouloir participer à la primaire. Ainsi, aujourd’hui, 13% des Français et 32% des sympathisants de Gauche déclarent qu’ils iront certainement voter à la primaire. Si ces chiffres sont sans doute supérieurs à ce que sera la participation réelle, ils sont néanmoins le reflet d’une dynamique positive (stabilité par rapport à la mesure postérieure au premier débat, et hausse respective de 3 points et 7 points par rapport à celle d’août).
  • Si les débats ont permis à Arnaud Montebourg de gagner en notoriété et de progresser dans l’expression des préférences,François Hollande reste le candidat préféré des sympathisants de Gauche (40%) et des sympathisants socialistes (49%) devant Martine Aubry (respectivement 28% et 26%).
  • Selon les personnes ayant regardé ou écouté tout ou partie du débat du jeudi 28 septembre ainsi que selon celles en ayant par la suite entendu parler1, c’est François Hollande qui s’est montré le plus convaincant dans ses interventions et propositions (42% ont jugé ses interventions et propos convaincants, dont 12% tout à fait convaincants). C’est le seul pour lequel on observe davantage de répondants se déclarant convaincus que de répondants se déclarant non convaincus (33%). Martine Aubry, Manuel Valls et Arnaud Montebourg ont quant à eux convaincu, par leurs interventions et propositions, un tiers des répondants tandis que Ségolène Royal et Michel Baylet se sont montrés, aux yeux des spectateurs et personnes soumises aux commentaires et analyses autour du débat, moins convaincants (respectivement 19% et 15%).

1. Il apparait essentiel d’interroger cette population plus large que les seuls spectateurs ou auditeurs. C’est-à-dire ceux s’étant forgé une opinion soit directement soit à travers les échos qu’ils peuvent avoir du débat par l’intermédiaire des journalistes, éditorialistes, amis, collègues, membres de la famille… On le sait, nous ne testons pas un « film publicitaire »

 

En savoir plus :

Share