Le regard des Français sur la primaire citoyenne à l’issue du 1er tour – Vague 8 Sondage Harris Interactive pour LCP

Le regard des Français sur la primaire citoyenne à l’issue du 1er tour – Vague 8

Sondage Harris Interactive pour LCP

Enquête réalisée en ligne du 9 octobre au soir au 11 octobre 2011. Echantillon de 1220 individus inscrits sur les listes électorales, issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 12 octobre 2011.

 

Quels sont les principaux enseignements de cette étude ?

  • La proportion de Français déclarant qu’ils iront certainement voter lors du second tour de la primaire citoyenne reste élevée et laisse entrevoir un taux de participation similaire, voire légèrement supérieur à celui du premier tour : ainsi 15% indiquent qu’ils iront certainement voter (soit un point de plus que pour la dernière mesure concernant le 1er tour).
  • A l’issue du premier tour, François Hollande apparaît en tête des préférences des sympathisants de Gauche pour le second tour : 47% déclarent ainsi souhaiter le voir désigné à l’issue de la primaire contre 41% pour Martine Aubry, 12% indiquant ne préférer aucun de ces deux candidats. Une majorité des sympathisants socialistes exprime également une préférence plus marquée pour François Hollande (56% contre 40%). Notons cependant que si l’on s’intéresse exclusivement aux sympathisants de Gauche déclarant avoir pris part au premier tour du scrutin, le résultat apparait plus serré, avec 47% indiquant une préférence pour François Hollande et 44% pour Martine Aubry (9% n’optant pour aucun des deux candidats).

 

Dans le détail :

 

Un second tour qui mobilise légèrement plus que le premier

 

Même si l’on sait que la propension des Français à déclarer dans les enquêtes d’opinion qu’ils iront voter est en général plus forte que la participation réelle, on constate néanmoins dans les déclarations que le second tour de la primaire citoyenne pourrait mobiliser autant, voire plus, les citoyens que le premier tour. En effet, 15% indiquent qu’ils iront certainement voter dimanche prochain pour départager François Hollande et Martine Aubry. Cela correspond à un point de plus que la proportion de personnes qui déclaraient, la semaine dernière, qu’elles allaient prendre part au vote dans le cadre du premier tour.

 

Dans le détail, on constate que 37% des sympathisants de Gauche et 47% des sympathisants socialistes affirment avoir la ferme intention de voter, soit des hausses respectives de 3 et 7 points.

 

Les sympathisants de Gauche comme du Parti Socialiste affichent aujourd’hui une préférence pour François Hollande

 

Interrogés sur la personnalité qu’ils souhaitent voir désignée à l’issue de la primaire, 47% des sympathisants de Gauche répondent François Hollande et 41% Martine Aubry, 12% indiquant ne préférer aucun des candidats. Au sein des sympathisants socialistes, le même rapport de force est instauré, 56% optant pour François Hollande contre 40% pour Martine Aubry (et 4% pour aucun des deux).

 

Dans le détail, on constate que Martine Aubry recueille davantage de préférences parmi les femmes (50%), les personnes jeunes (46% des 18-34 ans et 51% des 35-49 ans) et les catégories populaires (53%) tandis que François Hollande est davantage cité par les hommes (57%) et les personnes âgées de 65 ans et plus (58%). Les anciens électeurs de Ségolène Royal en 2007 se divisent en deux moitiés quasi-égales (47% pour François Hollande et 44% pour Martine Aubry).

 

Si François Hollande semble, à l’issue du premier tour et à l’aune du second tour, être en position de force, notons cependant que les préférences sont plus resserrées au sein des personnes ayant pris part au premier tour du scrutin (47% pour François Hollande et 44% pour Martine Aubry). Notons également que le débat de mercredi soir – et les commentaires qui suivront – pourront avoir une incidence sur la préférence.

 

En savoir plus :

Share