Le duel entre Jean-François Copé et François Fillon pour la présidence de l’UMP

Le duel entre Jean-François Copé et François Fillon pour la présidence de l’UMP

Sondage Harris Interactive pour LCP

Enquête réalisée en ligne du 10 au 15 octobre 2012. Echantillon de 1803 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 22 octobre 2012.

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • L’intérêt pour le duel entre Jean-François Copé et François Fillon demeure faible parmi l’ensemble de la population française (22%) et décroît de manière significative parmi les sympathisants UMP, qui sont aujourd’hui 48% à indiquer s’intéresser beaucoup ou assez à cette compétition, contre 66% il y a encore quelques semaines, juste avant le lancement de la campagne officielle.
  • Une majorité relative de Français (45%) et une majorité absolue de sympathisants UMP (67%) déclarent souhaiter l’accession de François Fillon à la présidence de l’UMP. Si François Fillon perd quatre points parmi les sympathisants du plus grand parti de Droite, cela ne profite guère pour le moment à Jean-François Copé, une proportion non négligeable (11%, +5 points) refusant de choisir entre les deux candidats.
  • Cette préférence peut s’expliquer par une meilleure structure d’image de l’ancien Premier ministre par rapport à l’actuel secrétaire général du parti. En effet, davantage de personnes considèrent que François Fillon incarne aujourd’hui bien les valeurs de la Droite, aussi bien dans l’ensemble de la population (71% contre 56% qui attribuent cette qualité à Jean-François Copé) que parmi les sympathisants de l’UMP (88% contre 78%). François Fillon est aussi davantage jugé compétent, sympathique et porteur de bonnes idées pour le pays, les interviewés considérant également qu’il est le plus à même de devenir Président de l’UMP et de prétendre à la fonction de Président de la République. Si les sympathisants de Droite accordent majoritairement l’ensemble des qualités testées à Jean-François Copé, cela est toujours en proportion inférieur aux scores obtenus par François Fillon, à l’exception du caractère courageux (84% l’attribuant à M. Fillon, pour 85% à M. Copé).
  • Une majorité de Français et une large proportion de sympathisants UMP approuvent les propos de Jean-François Copé sur le « racisme anti-Blancs » (respectivement 58% et 87%), ainsi que sa référence à une anecdote suggérant l’impossibilité pour un enfant de manger un pain au chocolat pendant le ramadan dans certains quartiers (55% et 80%). On constate pour autant queles Français comme les sympathisants UMP sont plus nombreux à juger réussi le début de campagne de François Fillon(respectivement 59% et 81%, contre 38% et 67% pour Jean-François Copé) et que cela ne semble pas influer sur l’expression des souhaits de victoire.
  • Enfin, notons que dans l’ensemble de la population française, une majorité indique ne pas souhaiter d’alliance entre l’UMP et le Front National lors des prochaines élections municipales en 2014. En revanche, parmi les sympathisants UMP, 10% souhaitent que ces alliances soient systématiques quand 51% souhaitent qu’elles soient nouées au cas par cas.

En savoir plus :

Share

  • français
  • François Fillon
  • Jean-François Copé
  • LCP
  • UMP