Le climat de la campagne de l’élection présidentielle de 2012 Etude Harris Interactive pour VSD

Le climat de la campagne de l’élection présidentielle de 2012

Etude Harris Interactive pour VSD

Enquête réalisée par Internet du 06 au 09 janvier 2012. Échantillon de 1602 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

Paris, le 12 janvier 2012 – A la demande de VSD, Harris Interactive a réalisé un sondage portant sur la perception par les Français du climat de la campagne de l’élection présidentielle qui se tiendra en avril et mai prochains. Cette enquête intervient juste après la polémique sur les propos prêtés à François Hollande (« sale mec ») au sujet de l’actuel Président, Nicolas Sarkozy, au cours d’un déjeuner « off » avec des journalistes. Par ailleurs, les prémices de la campagne avaient déjà été marquées par plusieurs petites phrases, notamment les surnoms dont a été affublé François Hollande (« Babar », « capitaine de pédalo »…), les critiques à l’encontre d’Eva Joly (l’absence « de culture très ancienne de la tradition française ») ou encore la « bombe atomique » que s’apprêterait à lâcher Christine Boutin, en peine dans l’exercice du recueil de signatures. Dans ce contexte, les Français espèrent-ils et anticipent-ils une campagne électorale respectueuse ? A quels candidats accordent-ils ou non leur confiance pour faire en sorte que la campagne se déroule dans un climat de courtoisie ?

 

Que retenir de cette enquête ?

 

  • Si les Français jugent très majoritairement important que les candidats fassent preuve de respect les uns envers les autres au cours de la campagne qui débute (88%, dont 51% « très important »), et ce toutes familles politiques confondues, seule une minorité pense que cela se produira ainsi, tandis que 84% anticipent une campagne plutôt pas ou pas du tout respectueuse.
  • Seul François Bayrou recueille la confiance d’une majorité absolue de Français (54%) pour se montrer respectueux envers ses concurrents dans la course à la Présidence de la République. 43% des Français déclarent ensuite faire confiance à François Hollande (79% des sympathisants de Gauche), tandis que moins d’un tiers prêtent leur confiance à Nicolas Sarkozy pour faire preuve de respect envers ses concurrents politiques (79% des sympathisants de Droite). Les représentants du Front National, Marine Le Pen (20%), et du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon (17%), sont ceux qui bénéficient le moins de la confiance des Français sur ce point, même s’ils obtiennent de bons scores auprès des sympathisants de leur force politique d’origine (respectivement 69% et 83%).

graph_VSD_12012012

 

En savoir plus :

Share